RDC : environnement

Au cours d’une conférence de presse mercredi à Kinshasa, les Organisations non gouvernementale (Ong) membres du Réseau des ressources naturelles (RRN) en République démocratique du Congo (RDC) ont demandé au gouvernement de ne pas attribuer de nouvelles licences d’exploitation forestière à des fins industrielles.



En RDC les Ong demandent au gouvernement le maintien du moratoire sur l'attribution de licences d'exploitation forestière (archives)
En RDC les Ong demandent au gouvernement le maintien du moratoire sur l'attribution de licences d'exploitation forestière (archives)
Ces Ong s’insurgent contre la décision du ministre congolais de l'Environnement, Robert Bopolo de "rouvrir le dossier de la fin du moratoire dans l'intérêt financier de la République".

Rappelant les engagements pris en décembre dernier par la RDC à la conférence de l’Onu sur le changement climatique à Paris, Joseph Pobia, coordonnateur du RRN estime que le pays gagnerait à préserver ses forêts.
"Nous vous demandons de ne réserver aucune suite favorable à toute levée du moratoire qui une fois sur huit risque de favoriser l'exploitation forestière illégale" a déclaré M. Pobia.

En 2002, le gouvernement a lancé un processus de conversion des titres forestiers en contrats de concession pour une meilleure gestion des ressources.
Cependant, le projet qui a été prolongé de six ans, avec à l’appui un moratoire sur l'octroi de nouvelles exploitations, n’a pas permis d’atteindre les résultats escomptés.

L'absence de développement, de services publics dans plusieurs zones du pays et les conflits armés dans la partie orientale du territoire ont favorisé l’exploitation illégale des ressources naturelles, notamment celle de la forêt.

Source: BBC Afrique 


Jeudi 14 Avril 2016 - 07:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter