RDC: l’opposant Moïse Katumbi en Europe pour des «examens complémentaires»

L’opposant congolais, Moïse Katumbi, est en Europe depuis samedi soir. L'ex-gouverneur du Katanga a quitté l'Afrique du Sud, où il s'était rendu pour ses soins, avec le feu vert du procureur général de la République démocratique du Congo (RDC), en dépit de son inculpation pour « atteinte à la sûreté » de l'Etat. Selon son entourage, Moïse Katumbi va mieux, mais il doit encore subir des « examens complémentaires ».



Selon des proches, Moïse Katumbi a atterri à Londres et doit passer les prochains jours entre la capitale britannique et l'Allemagne. D'autres sources évoquent aussi Bruxelles et ne cachent pas une volonté d'entretenir sur ce point un certain flou pour ne pas « attirer » les curieux.
D'après son avocat, Maître Kapiamba, l'opposant doit subir des « examens complémentaires » dans des établissements « spécialisés ». Il ne précise pas la nature des examens que doit subir son client mais selon lui, tout cela est « dans le prolongement du traitement » initié en Afrique du Sud. L'Afrique du Sud a beau être dotée des meilleurs hôpitaux du continent, il s'agirait des recommandations de son médecin traitant.
Maître Kapiamba n'a donc pas jugé utile d'avertir le Procureur de la République de Kinshasa ni de fournir un certificat médical, car selon lui l'autorisation de déplacement délivrée à Moïse Katumbi par le parquet, pour aller se faire soigner en Afrique du Sud n’interdit pas à Moïse Katumbi d’effectuer des soins dans un autre pays si ses médecins le demandent.
Son entourage précise enfin que dès ces examens effectués, Moïse Katumbi rentrera en RDC pour prouver son innocence devant la justice.
Rencontres politiques
Moïse Katumbi pourrait également profiter de ce séjour en Europe pour des rencontres politiques. l'opposant pourrait être reçu dans certaines chancelleries voire, même, participer à une rencontre d'opposants congolais que l'UDPS tente d'organiser à Bruxelles.
« Ce n'est pas ce qui a motivé son déplacement », insiste un de ses collaborateurs, mais si son « état de santé le lui permet », ce n'est pas « exclu ».
« Bruxelles, Paris ou Londres… ces capitales ne sont qu'à une heure de route et Moïse Katumbi y a de la famille et des amis. A Bruxelles, il pourrait notamment rencontrer Etienne Tshisekedi, le patron de l'UDPS, et si sa santé le lui permet, prendre part à une réunion de l'opposition que l'UDPS tente d'y organiser dans les prochains jours », précise encore ce même collaborateur de Katumbi.
Rappelons que Moïse Katumbi est soumis à un devoir de réserve sur les poursuites dont il fait l'objet, mais selon l'un de ses proches, cela ne devrait pas l'empêcher de s'exprimer sur la situation politique dans le pays. 
Source:Rfi.fr

Dior Niang

Lundi 30 Mai 2016 - 07:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter