RDC: l'opposition rejette l'arrêt

"En donnant des avis et orientations tendancieux au pouvoir en place, les membres de la Cour constitutionnelle ont revêtu la casquette de membres de la majorité présidentielle".



C'est en substance ce qui sort d'une "déclaration politique" publiée au nom d'une coalition d'opposants au président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila.

L'opposition et une partie de la majorité accusent le clan présidentiel de manœuvrer pour permettre au chef de l'État de rester au pouvoir au-delà du terme de son mandat, entre autres en retardant la tenue de la présidentielle.

D'après le calendrier de la Commission Electorale Nationale Indépendante, le marathon électoral devant mener à la présidentielle doit commencer fin octobre avec les élections locales et provinciales.

L'arrêt de la Cour constitutionnelle aux dires de certains hommes politiques congolais ouvre la voie à un report du cycle électoral devant mener à la présidentielle de vers la fin 2016.

Depuis la réélection de Kabila en 2011 la RDC traverse une crise politique. Selon les responsables de l'opposition, le dernier scrutin avait été marqué par des fraudes et des irrégularités massives.


Bbc Afrique

Jeudi 10 Septembre 2015 - 09:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter