RDC : la CENI a un nouveau président

Le secrétaire exécutif national adjoint de la Céni, Corneille Nangaa, a été désigné président de la Commission électorale nationale indépendante par les délégués des confessions religieuses, comme le prévoit la loi.



RDC : la CENI a un nouveau président

L'homme est un technocrate, expert des questions électorales.

Sa nomination survient après la démission de l'abbé Appolinaire Malumalu et des tractations intenses entre les délégués des confessions religieuses.

M. Nangaa a été désigné par toutes les confessions religieuses, excepté l'Eglise catholique.

Pendant plusieurs années, il a travaillé sur les questions électorales tant en RDC que dans d'autres pays africains.

Dans les tout prochains jours, le candidat Corneille Nangaa sera présenté à l'Assemblée nationale, avant une éventuelle nomination par décret présidentiel.

S'il est confirmé à ce poste, il sera le premier laic à diriger la Ceni depuis plus de 10 ans.

L'influente Église catholique a critiqué jeudi le choix de M. Nangaa comme chef de la CENI, à un peu plus d'un an de la prochaine présidentielle.

"L'Église catholique n'a pas voulu participer à cette parodie de désignation", a déclaré l'abbé Léonard Santedi, secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco).

Le président de la Commission nationale électorale indépendante (Céni) est désigné en RDC, un pays chrétien à près de 80%, par les représentants de ses différentes religions.

L'Église catholique, dont se revendiquent environ 40% des Congolais, voulait que ce choix se fasse "dans la vérité et la confiance mutuelle mais les sept autres confessions religieuses sont venues avec un nom en amont", a regretté l'abbé Santedi.
source:bbc Afrique


Dior Niang

Jeudi 22 Octobre 2015 - 15:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter