RDC: la coalition au pouvoir éclate

Sept hauts dirigeants politiques ont été expulsés de la coalition au pouvoir en République démocratique du Congo après avoir écrit au président pour lui demander de ne pas s'accrocher au pouvoir.



Ces responsables de formations politiques alliées au Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), avaient déjà interpellé le chef de l'État en février dernier.

La constitution congolaise limite le nombre de mandats à deux et de ce fait Kabila ne devrait se représenter.

Mais le Chef de l’Etat s’est refusé jusque-là à tout commentaire sur sa candidature éventuelle.

Les dirigeants du groupe de partis politiques, connu sous le nom de G7, ont mis le président Kabila en garde contre la violation de la constitution qui, selon eux, pourrait déstabiliser la RDC.

La lettre a été notamment signée par Yves Mobando-Yogo, vice-président du Mouvement social pour le renouveau, l'un des plus grands alliés du PPRD et par Olivier Kamitatu, président de l'Alliance pour le renouveau du Congo (ARC) et ministre du Plan.

Mardi, il y a eu de violents affrontements dans la capitale Kinshasa a l'issue d'un rassemblement contre le projet éventuel de Kabila de briguer un troisième mandat.

Source:Bbc Afrique



Mercredi 16 Septembre 2015 - 16:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter