RDC: le M23 dément toute reprise d’activités

Lundi 13 janvier, le chef de la Monusco Martin Kobler avait fait part devant le Conseil de sécurité de l'ONU de recrutement pour le compte du M23 après sa défaite militaire et d'un regain d'activités en Ituri. Des informations qui se trouvent dans le dernier rapport du groupe d'experts de l'ONU sur le Congo, dont RFI avait obtenu copie et dont on attend la remise officielle dans les prochains jours. Le président du M23, Bertrand Bisimwa, dément.



Le président du M23, Bertrand Bisimwa, à Bunagana, le 7 mars 2013. Photo AFP / Isaac Kasamani
Le président du M23, Bertrand Bisimwa, à Bunagana, le 7 mars 2013. Photo AFP / Isaac Kasamani
« Recruter pour les amener où, exactement ? Qu’on nous dise là où nous amenons ceux que nous recrutons. Et nous les amenons à qui ? Qui les gère là où on les amène ? Parce que tous nos militaires, à commencer par moi-même comme président du mouvement jusqu’au petit soldat, le nombre est connu, nous avons été tous désarmés, cantonnés dans un lieu accessible à tout le monde. Et le nombre de nos militaires est connu de tous. Donc, je ne sais pas, je crois que ce qu’on appelle aujourd’hui 'informations crédibles' ne peuvent pas être crédibles par le seul fait de le dire ; il faut qu’on le démontre. Je crois que nous, nous apportons la preuve de ce que nous disons, parce que ce que nous disons est vérifiable et connu de tous. »

Source : Rfi.fr




Mercredi 15 Janvier 2014 - 09:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter