RDC: le parti du bâtonnier Jean-Claude Muyambo exige sa libération

Le parti Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement (Scod) a exigé, mercredi, à Kinshasa, la libération immédiate de son président : le bâtonnier Jean-Claude Muyambo. L'association Solidarité katangaise s'est exprimée dans le même sens. Scod et Solidarité Katangaise ont accusé le régime Kabila d'avoir arrêté Jean-Claude Muyambo et d'autres individus pour des raisons politiques.



Jean-Claude Muyambo (avec un haut-parleur) en 2007. AFP PHOTO / LIONEL HEALING
Jean-Claude Muyambo (avec un haut-parleur) en 2007. AFP PHOTO / LIONEL HEALING

Crispin Lwambwa, président de Solidarité katangaise, a qualifié de politique l’arrestation du bâtonnier Jean-Claude Muyambo, l’un des premiers à avoir élevé la voix quant à un troisième mandat du président Kabila et le premier à avoir quitté la majorité présidentielle pour dénoncer l’absence de démocratie dans cette famille politique.

Solidarité katangaise avec le parti politique Solidarité congolaise pour la démocratie et le développement ont exigé la libération immédiate de Jean-Claude Muyambo : « On exige la libération immédiate du président de la Scod et notre initiateur le bâtonnier Jean-Claude Muyambo, de Monsieur Cyrille Doee Mupapa, secrétaire général de la Scod, et de Monsieur Augustin Molangoy avant que la situation ne se détériore à Lubumbashi, dans tout le Katanga, comme cela a été le cas dans la ville de Kinshasa », a déclaré Crispin Lwambwa.

Une note particulière a été adressée à Moïse Katumbi Chapwe, le gouverneur du Katanga, et à Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l'Assemblée provinciale de la même province pour « leur patriotisme et leurs prises de position conformes à la volonté de la population congolaise ».


Rfi.fr

Jeudi 12 Février 2015 - 15:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter