RDC: le rapport de force à l’Assemblée va se clarifier

En RDC, après la crise politique au sein de la coalition au pouvoir, provoqué par le départ de sept de ses partis membres, il y a un mois, c'est sur l'Assemblée nationale que se répercute le nouveau rapport de forces entre les formations politiques fidèles à la majorité et celles de l'opposition, fraîchement renflouées. Pour preuve le remplacement des deux membres démissionnaires du bureau de l'assemblée est en cours depuis des semaines, et hier, son président a enfin annoncé l'élection pour leur remplacement pour samedi. Un vote qui pour beaucoup pourrait servira mesurer le poids réel de la majorité au sein de l'assemblée.



En RDC, combien de députés sont restés fidèles à la majorité ? Combien sont passés à l'opposition ? Sur le papier, les 80 députés membres des formations politiques qui ont claqué la porte de la majorité en septembre ont rejoint les rangs de l'opposition. L'opposition qui totaliserait donc 225 sièges désormais - au lieu de 145 il y a encore un mois - contre 275 pour la majorité.

Oui, mais voilà, un certain nombre de ces élus ont déclaré vouloir rester fidèles à la coalition au pouvoir, désavouant la démarche des frondeurs. Opposition et majorité ne sont donc pas d'accord sur le nombre de sièges qui revient à chaque camp.

Baromètre

Dans ce contexte, qui a réellement la majorité au Parlement ? C’est cette question que tout le monde se pose. Car, là encore, si la coalition au pouvoir garde une majorité confortable sur le papier, en son sein, il y aurait un certain nombre de déçus. Des parlementaires acquis à la démarche des frondeurs mais n'osant pas s'afficher ainsi.

 
 

C'est donc l'élection, samedi, du vice-président et du rapporteur de l'Assemblée qui pourrait servir de baromètre pour mesurer l'état du rapport de force entre majorité et opposition. Le choix des remplaçants devra se faire à bulletin secret, de façon totalement anonyme et donc potentiellement libéré de tout mot d'ordre de l'un ou l'autre camp. Pour les deux, tout l'enjeu désormais va être de se mettre d'accord sur un candidat qui fasse consensus.
source:rfi.fr


Dior Niang "Stagiaire"

Jeudi 15 Octobre 2015 - 08:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter