RDC: les civils de nouveau victimes d'un massacre dans la région de Béni

A l'est de la RDC, les rebelles ougandais ADF-Nalu sont soupçonnés d'avoir mené une nouvelle attaque hier soir, vendredi 17 octobre. A la nuit tombante, le village d'Eringéti, situé à 54 kilomètres au nord de la ville de Béni a été attaqué et 22 personnes ont été tuées selon les autorités.



Dans la région de Beni, au Nord-Kivu, les habitants vivent dans la crainte d'être enlevés ou tués par les ADF-Nalu depuis des années. AFP PHOTO / LIONEL HEALING
Dans la région de Beni, au Nord-Kivu, les habitants vivent dans la crainte d'être enlevés ou tués par les ADF-Nalu depuis des années. AFP PHOTO / LIONEL HEALING

En tout 79 personnes ont été tuées ces deux dernières semaines selon la société civile de la région qui demande aux autoirtés d'envoyer des renforts de l'armée. Alors qu'il était caché dans sa maison, cet homme, joint par RFI au téléphone, a perdu ses voisins.

« C’est horrible à voir, raconte le témoin. Les gens ont été surpris dans leurs maisons par des hommes qu’on n’a pas pu identifier, avec des machettes, des haches. Ils ont commencé à égorger les gens. Et il y a un enfant de dix mois des voisins qui a été tué sauvagement par une machette, un autre abattu par hache… Vraiment sauvagement. C’est un massacre de la population.

Et nous, nous pensons que c’est quand même un massacre qui est orchestré. On demande aux autorités de prendre leurs responsabilités parce que nous avons été abandonnés seuls dans nos maisons ».


Rfi.fr

Samedi 18 Octobre 2014 - 15:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter