RDC: libération du pasteur Kutino après huit ans de prison

En RDC, Fernando Kutino est libre. Ce pasteur, très proche de Jean-Pierre Bemba, vient de passer huit ans derrière les barreaux. Il avait été condamné dans une rocambolesque affaire de tentative d'assassinat. Fondateur de l'église Armée de la victoire et de la Mission mondiale message de vie, Kutino Fernando est l'initiateur du mouvement Sauvons le Congo considéré comme une formation politique recrutant pour le compte du Mouvement de libération du Congo (MLC).



Entrée de la prison de Makala à Kinshasa, le 2 juillet 2013. FP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH
Entrée de la prison de Makala à Kinshasa, le 2 juillet 2013. FP PHOTO / JUNIOR D. KANNAH

Kutino Fernando est apparu fatigué devant des fidèles venus nombreux au centre hospitalier Nganda au lendemain de l’annonce de la grâce présidentielle en sa faveur. Membres de l’église Armée de la Victoire et autre curieux, entonnant des cantiques religieux, ont ensuite accompagné l’initiateur du mouvement Sauvons le Congo  au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa, dans la prison de Makala.

« Il pardonne à tous ceux qui l’ont offensé »

Et c’est dans cette enceinte qu’ont eu lieu les formalités pour la levée d’écrou à la grande satisfaction de son avocat, Francis Kalombo : « Sollicité par Fernando Kutino, nous avons fait une demande de mesure de grâce auprès du président de la République en évoquant son état de santé. Kutino est dans un état de santé déplorable, mais il est content de retrouver la liberté. Il est aussi serein, il pardonne à tous ceux qui l’ont offensé et lui aussi, il demande que l’on puisse lui pardonner. Il remercie Dieu tout puissant. C’est un croyant. Il remercie aussi le président de la République ».

Un prisonnier politique

Le pasteur Fernando Kutino avait été condamné à dix ans de prison en octobre 2008 dans une tumultueuse affaire de tentative d’assassinat d’un pasteur concurrent et de détention d’armes de guerre. Des accusations que Kutino a toujours niées. Et pour l’opinion, le pasteur était tout simplement un prisonnier politique.


Rfi.fr

Mardi 16 Septembre 2014 - 13:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter