RDC: soupçons de corruption autour de la société Mino Congo?

L’affaire alimente la chronique à Kinshasa depuis une dizaine de jours : un homme d’affaires d’origine libanaise aurait tenté de corrompre le conseiller spécial du chef de l’Etat pour la bonne gouvernance et le blanchiment des capitaux.



Des sources proches du conseiller Luzolo Bambi affirment qu’au moins 160 000 dollars ont été mis en jeu pour faire taire des affaires de fraude fiscale et de blanchiment de capitaux pour un total d'au moins 150 millions de dollars.

C'est la société Mino Congo, présente notamment dans le secteur de la minoterie, qui est visée.

Selon l’entourage du conseiller spécial du chef de l'Etat pour la bonne gouvernance et le blanchiment des capitaux, la société aurait fait appel à un député national pour tenter de corrompre ce dernier.

Arrestations

Des émissaires ont été récemment arrêtés, dans le cadre de cette affaire, puis déférés devant le parquet pour fraude et blanchiment d'argent. Le directeur général de Mino Congo a été libéré aussitôt, à la grande surprise du conseiller Luzolo Bambi.

Selon les journaux de Kinshasa, comme Africa News, la somme de trois millions de dollars aurait permis d'obtenir la libération du patron libanais de Mino Congo. Le conseiller spécial pour la bonne gouvernance promet de poursuivre son action et de dénoncer cette affaire de corruption.

source: rfi.fr


Dior Niang

Lundi 2 Novembre 2015 - 07:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter