RDC: toujours pas de dialogue entre le pouvoir et l’opposition

Après avoir chargé les gouverneurs des provinces de poursuivre les consultations à leur niveau, le président de la République a reçu ce mardi 16 juin les députés. Mais les élus de l'opposition pour la plupart ont décliné l'invitation. Au sortir de la rencontre, le président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku, a annoncé la tenue d'une session extraordinaire du Parlement destinée à l'examen de la loi sur la répartition des sièges. Selon Aubin Minaku, toutes les élections auront bien lieu.



A l’issue de la rencontre des parlementaires avec le chef de l’Etat, Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale, a déclaré que le calendrier électoral global sera respecté. Toutes les élections, y compris les provinciales et locales, devraient donc avoir lieu suivant l’ordre chronologique. Selon Aubin Minaku, après la session de mars qui a clôturé ces travaux lundi, une session extraordinaire du Parlement sera convoquée pour traiter essentiellement de la loi sur la répartition des sièges.
 

Et bien qu’ayant été rejeté par l’Assemblée nationale, ce texte est donc désormais destiné à être adopté coûte que coûte par cette même chambre. Les députés en parlent. Reste que toute la classe politique ne participe pas à la démarche du président Joseph Kabila. Certains ont carrément décidé de boycotter les consultations initiées par lui, l’opposition ayant boudé l’invitation à ces rencontres. La suite du processus ne s’annonce pas du tout aisée.

Rfi.fr

Mercredi 17 Juin 2015 - 14:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter