RDC: un « plan machiavélique » pour « éliminer les chefs coutumiers »

L'Est de la RDC est marqué par une série d'assassinats de chefs coutumiers, dans le territoire de Béni, plus exactement dans la chefferie de Watalinga. Cinq cas ont été recensés en six mois par la société civile. Le dernier cas remonterait au vendredi 10 janvier. Il s'agissait cette fois du chef de la localité de Kahondo, dans le nord-est du territoire de Béni, selon Mwami Roger Saa-Mbili, chef de chefferie des Watalinga.



Un soldat congolais de la FARDC, près du village de Mazizi, le 2 janvier 2014. REUTERS/Kenny Katombe
Un soldat congolais de la FARDC, près du village de Mazizi, le 2 janvier 2014. REUTERS/Kenny Katombe

« Il y avait quatre assaillants qui sont entrés vers 20 heures dans sa résidence et ils l’ont abattu,a affirmé Mwami Roger Saa-Mbili. Dès la mort du chef, toute la population qui était aux alentours a plié bagage ».
 

« Certains, même, se sont décidés à franchir la frontière pour aller vers l’Ouganda. Ce sont les chefs qui incarnent le pouvoir, et la population ne peut pas vivre sans chef sur sa terre. Ce qui se passe chez nous est vraiment déplorable. Nous avons déjà perdu beaucoup de chefs coutumiers, au niveau de notre "chefferie" ». 
 

« Moi je vois là un plan machiavélique, de vouloir exterminer les chefs coutumiers, pour que la population soit horriblement intimidée, poursuit chef de chefferie des WatalingaAlors nous demandons que cela cesse immédiatement et que la population retrouve sa paix durable comme c’était dans le temps ».

Source : Rfi.fr
 



Lundi 13 Janvier 2014 - 10:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter