REPONSE DES ABCDAIRES SUITE A LA LETTRE OUVERTE DE LATYR DIOUF

Nos parents sérères disent : « O NGA A NGA TIG TIG TAHOUNE » : autrement dit : « IL N Y A PAS DE FUMEE SANS FEU».



REPONSE DES ABCDAIRES SUITE A LA LETTRE OUVERTE DE LATYR DIOUF

Le passage de Maître Alioune Badara CISSE sur la LCS n’a pas fait que des heureux. Et pour cause, notre frère et camarade  Latyr Diouf nouvellement élu coordonnateur adjoint de la CCR France s’insurge à travers une lettre ouverte par voie de presse adressée à  notre ami ABC pour le fustiger.

Mais quelle mouche a bien pu piquer Latyr Diouf, notre camarade de parti, pour qu’il fasse une sortie aussi désastreuse qu’inutile ?  A en juger, laissons nos compatriotes, qui ne l’auraient pas vu, regarder l’émission « Amoul Nëbbo ». Néanmoinspour ceux qui  l’ont suivi  et pour les militants, ses interprétations fallacieuses sur les soi-disant « attaques d’ABC envers le président Macky Sall » méritent bien des éclaircissementsLoin de nous l’idée d’apporter  un droit de réponse à notre ami Latyr diouf , exercice  qui lui servirait  de tremplin   pour rebondir ou  lui octroyer un grain de crédibilité.

Pourquoi êtes-vous embarrassé et agacé ? Entendre, des vérités serait tout aussi répulsif à votre entendement. Camarade Latyr,  n’ayez pas de crainte par contre. Il ne s’agira point  ici de vous faire un  procès d’intention. Nul besoin de vous torpiller, nul besoin de vous salir,  encore moins de  vous vilipender,  car cela serait la chose la plus aisée mais aussi la plus abjecte vous connaissant suffisamment, comme en témoigne  votre comportement arriviste au sein de la CCR-France.

Aviez-vous vraiment besoin de montrer votre talent de littéraire, pour essayer de titiller Maître Alioune Badara Cissé?

 Non Latyr vous n’y arriverez jamais. Votre combat est perdu d’avance, puisque vous le répétez toujours si bien : « le chien aboie et la caravane passe ».

Vous auriez pu prendre exemple  sur vos ainées et  votre hiérarchie.  A défaut, demander  un avis ou un conseil ainsi  vous auriez su que même le coordonnateur de la CCR-France, qui est en place depuis bien longtemps, n’a pas levé le petit doigt étant conscient de la délicatesse  d’ une affaire concernant  deux amis, deux frères, deux camarades :  « Kou thi dougue desse thi ».

Vous dites  agir en ami en vous adressant à Me Alioune Badara CISSE,  alors laissez-nous, à notre tour agir  en amis bienveillants à votre encontre.  Sachez camarade Latyr, c’est  avec un étonnement sans commune mesure que nous, ABCdaires, avons parcouru votre « lettre ouverte » adressée à  Maître Alioune Badara CISSE. Mais « Do nakh kene ».   Afin que tout un chacun puisse s’édifier et décrypter notre stupéfaction, analysons très sereinement vos soi-disant vérités sur « la sortie », plutôt  la sortie de route dont vous avez fait preuve.

De vos 7 paragraphes, insipides et insidieux pour ne pas vous reprendre, voici la lecture que nous en faisons. Dans votre déroulé, votre lettre s’adresse à un ami, dites-vous. Soit !  Alors Ne fallait-il pas chercher à échanger d’abord avant de le  porter presse? Surtout que Me Alioune Badara Cissé est un des hommes politiques sénégalais  le plus joignable sinon le plus à l’écoute. Nous osons croire que vous n’avez pas été sincère ?  Est-ce par  manque de visibilité politique?

Camarade Latyr, ne nous faîtes pas parler, ne nous provoquez pas.  Nous aimons certes le divertissement, mais  nous sommes dans le même parti et savons pertinemment  ce qui s’y passe. Par vanité et péché d’orgueil, vous doutez de l’appartenance réelle de Me Alioune Badara Cisse  à l’APR,  par déduction  nous aussi ABCDAIRES !

Quel culot  Latyr ! Qui, le jeudi 24 février 2011 par le biais d’un courriel sur notre Google groupe, a demandé la refonte intégrale de la CCR-France ? Si ce n’est vous.  Conséquence, depuis ce jour, la structure des cadres a perdu sa cohésion interne  ainsi que son dynamisme d’antan.

 Qui consacrait tout son temps à  balancer des hostilités envers  ses camarades ?  Si ce n’est vous. Apparemment, ca vous savez faire.  Conséquence, à l’exception de quelques cadres, la plupart de vos camarades vous supporte à peine à cause de votre comportement inadéquat.

Camarade Latyr, vous insinuez une préméditation. Hasard n’est pas préméditation. Cher ami, nous sommes en méditation donc serein.  Lorsque  Maître Cissé  montre la voie à suivre à  la jeune génération, devrait-il rougir ou s’excuser sur la présentation de son parcours ?  Bien au contraire, réjouissez vous, cela montre que par le travail tout est possible n’en déplaise à certains qui veulent coûte que coûte légitimer la médiocrité et les accointances politiques.

Votre style est démasqué, votre encre bave. De vos diatribes, vous tentez d’amadouer le public en lançant des amabilités  jusqu'à  prendre bien soin de distiller quelques courtoisies en reconnaissant le talent oratoire et culturel de Maître Cissé. Merci, nous le savions déjà, tout le monde le sait aussi.  Seulement, nous avions compris que derrières ces félicitations et reconnaissances de façade, le poignard était bien planqué.  Judas est de retour il a pris forme.

Camarade Latyr vous  avez poussé le vice trop loin. Vous avez dépassé le seuil  de l’indiscipline à  tel point de donner des leçons de savoir vivre à ABC.  Qui êtes vous pour lui dicter  la  façon de parler  et l’attitude  à adopter vis-à-vis de  son compagnon de lutte, son camarade de parti depuis « zéro plus deux » ? Quelle prétention ! Quel manque d’humilité !

Pensez-vous  vraiment être bien placé pour lui enseigner les bonnes manières ?

Où étiez-vous à « zéro plus deux » pour croire qu’aujourd’hui  que vous avez tous les droits comme tant d’autres encagoulés qui s’empiffrent de la république du reste ? La vue de cette vidéo vous a servi de prétexte maladroit  pour défendre vaille que vaille le Président, en bafouant  la loyauté. Tout citoyen objectif devrait voir dans cette interview  un exercice de vérité même si certaines vérités sont dures à entendre. Une défense commandée ne doit pas se faire  les yeux fermés et tête baissée.  Pourtant camarade Latyr vous êtes intelligent.  Avez-vous marchandé votre conscience personnelle ? Un peu de réflexion   vous aurez évité cette lecture biaisée.  Maître Alioune Badara Cissé  est très stable et véridique dans sa façon d’être avec son excellence Macky Sall.

 « Koromack », vous  nous apprenez, qu’en soulignant l’incompatibilité de la fonction de Président de la République et celle de président de parti,   « cette posture serait pour quelque chose dans son départ du gouvernement et sa disgrâce au sein du parti ».Vous en savez plus que nous décidemment. Toutefois,  poser cette question est-ce un crime ? Vous vous aventurez à fournir des explications plus que décousues et éhontées à propos du départ de Maître Cissé du gouvernement alors que vous ignorez totalement les fondements et les tenants. Retenez  pédagogiquement et en toute amitié que  nul ne doit écraser sa personnalité intérieure au seul fin de  plaire ou se faire remercier. Restons dignes et prudents  dans ce que nous faisons.  « FOULA KENN DOU KO OUTAL NIT, MO KOY AMAL BOPAM. » Méditez-y s’il vous arrive de le faire.

Cher ami,  accusez ABC de décapiter le parti ne vous honore guère. Dire que le parti va mal est-ce « réclamer directement sa décapitation » comme vous le dites ?  ABC doit-il rester dans l’immobilisme et laisser son sort au fait du prince ? Coupable, parce qu’il a répondu à l’appel des militants de Marseille, coupable à l’ appel de  Lyon et Saint Etienne, coupable à l’appel de Dijon,  Toulouse, l’Espagne, l’Italie, pire ostracisé parce que coupable  d’avoir  utilisé  ses propres deniers pour faire ses tournées.  Vous qui dites, vous battre pour les principes, serez-vous frappé d’une amnésie intellectuelle subite?

Pourquoi  laisser à l’opposition le soin de traiter les maux qui gangrènent notre parti  par la même occasion jouer au guérisseur du dimanche,  alors que nous avons dans nos rangs les médecins spécialistes  pour faire le diagnostic et apporter les remèdes idoines.  N’est pas médecin qui veut.  Pourquoi  crucifier Me Alioune Badara Cissé  sur le mont de la dissidence alors qu’il a toujours cherché le compromis et toujours fait preuve d’écoute et de concession  à travers le Sénégal et la diaspora pour le compte du Parti quand bien même celui-ci l’aurait relégué au grade de simple militant ?  Sans pouvoir occulter les réalités mises en avant par MaîtreABC à propos de la CREI (Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite) vous prônez le vrai pour le faux  pour  une probable ambition personnelle qui l’aurait habité subitement. Reprenez –vous, très cher camarade, la Réalpolitik n’est pas toujours faite de coup bas et d’ambition personnelle  démesurée. Vous perdez complètement les pédales en insistant à nouveau sur un soi- disant un autre chemin qu’ABC aurait déjà emprunté. Ne pensez-vous pas que c’est un homme libre et que son destin personnel est entre les mains de Dieu ? Pourquoi vouloir lui enlever le grade le plus élevé de militant dans la hiérarchie des normes ? Par la même occasion  lui retirer sa liberté de dire qu’il n’est pas un militant  godillot.

Oui camarade osez reconnaitre qu’il est présent là où bon nombres de responsables n’oseraient  s’aventurer.  Il a sillonné tout le Sénégal  et une partie de l’Afrique,  de  Karamtaba à Fomgolémy en passant par Barkedji ou à Boyinadji.  Oui monsieur Diouf le leadership ne s’approprie pas.  C’est quelque chose que l’on vous accorde.  Les militants le lui ont accordé.  ABC a reçu au moins les ovations et la reconnaissance des militants à défaut des responsables de notre parti qui  sont trop occupés à se partager le gâteau au lieu d’aider et de défendre son excellence  Macky Sall qui essuie des attaques de tout bord.

Quand à vous cher ami, combien de félicitations avez-vous reçu après votre brillante conquête du poste de coordonnateur adjoint de la CCR-France ? No comment ! Vous ferez mieux de vous atteler à l’humilité dont vous parlez car s’autoproclamer coordonnateur élu, c’est faire fi de l’élection du 1er mars 2014,  au passage, manquez de respect au coordonnateur de la CCR-France. Mais cela se comprend dans la mesure où vous prétendez avoir  plus de légitimité que lui. Votre récente prestation catastrophique durant la conférence du 19 avril 2014 organisée par la CCR-France sur le thème « Plan Sénégal Emergent »  est une parfaite illustration de votre minable personnage. Au lieu de vous concentrer sur le rôle de modérateur  vous avez passé tout votre temps à essayer de promouvoir votre seule personne en réduisant au néant  le vrai coordonnateur. Camarade Latyr, votre ambition n’as échappé à personne au sein  de la CCR-France. Depuis  le 24 février 2011 jusqu’au 1er mars 2014, vous vous opposiez systématiquement à tout ! Juste pour vous opposer ! Et maintenant que vous êtes  arrivé à vos fins, sans vision ni projet pour la CCR-France, vous faites volte-face quitte à avoir le tournis.  Est-ce  vous ? Est-ce bien vous le coordonnateur « élu » pour reprendre vos termes avec seulement 1/3 des suffrages exprimés,   l’exemple ?

N’est ce pas vous le quémandeur des voix des ABCdaires ?  Avant le 1er mars 2014, vous avez su appeler, et dérouler votre argumentaire aux 10%(Selon votre pourcentage) des ABCdaires, en leur réaffirmant votre admiration et votre soutien à ABC, afin qu’ils portent leurs voix sur vous. C’est vrai que les données ont changé pour vous maintenant. Ça c’était avant !  Pourtant Nous nous souvenons comme si c’était hier de nos échanges et de votre position quant à ABC. Aussi  pour votre information, le chiffre que vous annoncez à propos du pourcentage des ABCDAIRES (10% dites vous) la réalité est à mille lieu supérieur  de ce que vous pouvez imaginer.  Vous verrez le moment venu.

Camarade Latyr,  comment comprendre pour votre première sortie,  le procès  d’intention à l’encontre de  ABC ? Est-il devenu le produit de marketing politique pour la promotion de vos carrières comme d’autres avant vous  l’on fait ? Quelle sera la prochaine étape, après le poste de coordonnateur adjoint. Serait-ce,  la route vers l’UNESCO ? Nous n’avons pas la prétention de nous ériger en donneur de leçons, mais à votre place vous devriez revoir votre copie, monsieur le professeur, car dire les choses telles qu’elles sont, ce n’est pas manquer de respect au chef de l’Etat, donc de grâce ne tombez pas dans  ce registre même si vous souhaitez redorer votre image.  Ne  céder pas à la facilité et aux attaques ad hominem.  Vous  vivez bien sans l’APR, et ce n’est pas l’Etat du Sénégal qui vous paie, dites- vous. Nous le savons,  votre talent d’homme de lettre continuera de vous permettre de vivre décemment. Vous vous définissez comme un homme libre qui dit toujours ce qu’il pense, par conséquent éloignez-vous de ces positions de « grand-écaristes » ou de calculateurs politiques.

Cher ami Les mouvements de soutien ne manquent pas dans le parti et nous les connaissons tous. Ont-ils déjà fait l’objet de griefs ? Alors pourquoi s’attaquer aux ABCdaires ? Me Alioune Badara Cissé  a raison ! De quoi avez-vous peur ?  Que le peuple sénégalais vous apporte un miroir qui vous renvoie l’image du pays ?  Nous les ABCdaires n’avons pas peur, car le sens du devoir est notre bouclier, le patriotisme notre arme sans larbinisme aucun.  Aussi nous pensons que réconcilier Matar Bâ et Adama Ndour à Fatick est un acte de haute fidélité à l’APR. De même, apprenez qu’en politique les manœuvres vont bon train au Sénégal, cela  fait parti de la vie intense qui anime l’arène politique. Aussi pour une quelconque retrouvaille avec la famille libérale  nous vous prions de garder vos leçons. Le besoin de polir votre statut  ne justifie aucunement ces dérapages. Avec  seulement 15 voix sur 38 votants  sans second tour et un écart de seulement de 2 voix avec votre principal challenger cela pose  en vérité une réelle question.   Camarade Latyr, vous avez consacré un article dans votre blog sur les valeurs fondamentales de notre société, n’hésitez pas à  vous relire afin de vous rafraîchir la mémoire.  Votre  lignée familiale  si cela est encore permis de le dire dans une société démocratique, n’est pas comme celle de Farba Ngom. De facto ne devenez pas griot pour une opération séduction ou reconquête, par respect au sang qui coule dans vos veines. La dignité ne se monnaie pas.

 Pour finir,  vous souhaitiez à Maître Alioune Badara Cissé  bonne chance pour Saint-Louis, nous vous en remercions et sachez qu’il se battra sans complaisance jusqu’au bout pour décrocher cette ville qui lui a tant donné.

Malgré cette touche finale d’amabilité, qui aurait pu laisser croire à un adoucissement, votre chute favorite a fini par l’emporter jusqu’au bout. Mais tenez vous bien, nous défendrons toujours avec hargne et convictions sans aucune frilosité et que ceux qui sont en manque de notoriété continue « le bal de dupes ».

Victor  HUGO disait  « ceux qui vivent sont ceux qui luttent », par conséquent  nous continuerons notre lutte au sein de l’APR car Camarade Latyr « soul keer dou ko teré feign ».

 

 


APR FRANCE La Cellule communication des ABCDAIRES.

Dimanche 11 Mai 2014 - 00:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter