REVUE DE PRESSE DU JEUDI 11 AOUT 2016 :



Avec le retard dans l’ouverture de l’Aéroport Blaise Diagne, la société Senac, concessionnaire de l’autoroute à péage, réclame à l’Etat une compensation de 8 milliards. Le QUOTIDIEN qui donne l’information explique que c’est pour combler le manque à gagner occasionné par le retard du démarrage des activités de l’Aéroport, faussant ainsi tout le business-plan de l’entreprise. Le journal ajoute qu’informé de cette revendication, le président Sall aurait difficilement maîtrisé sa colère. Mais aux dernières nouvelles, Senac n’aurait pas réitéré sa demande, sans doute convaincu qu’elle ne mériterait rien d’autre qu’une fin de non-recevoir, conclue le journal.

Une autre entreprise sous tension avec le gouvernement, c’est « Awiai/Ergc » qui avait gagné le marché pour la construction de l’Université du Sine Saloum. Selon l’OBS, le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Tew Niane a annulé l’attribution provisoire du marché car la société n’a pas mobilisé le financement conformément aux conditions d’appel d’offres. Pour le moment « Awiai/Ergc » réfute l’argument du ministre et dépose un recours gracieux contre lui.

On reste dans les chantiers en matière d’éducation avec le SOLEIL qui informe que pour résorber les abris provisoires d’ici 2019, l’Etat du Sénégal a élaboré un projet de 73 milliards de FCFA. Selon le journal, le nombre d’abris provisoires à remplacer avoisine, aujourd’hui plus de 6500 classes précaires au Sénégal.

L’ancien président Wade parle de la victoire de son fils avec « le Centre international des différends relatifs aux investissements (Cirdi) qui a établi que les sociétés Ahs appartiendraient exclusivement à Bibo Bourgi et à son frère Abdou Khalil Bourgi ». Pour Wade cela signifie qu’il n’y a pas d’enrichissement illicite pour Karim Wade. Selon WALFQUOTIDIEN qui donne ces informations, Wade a demandé à ses partisans de fêter cette victoire en organisant « une journée de la démocratie et de la liberté ». Par la même occasion, il exige la démission du premier président de la Cour suprême, Badio Camara, les magistrats de la cour et de l’instruction, présentés comme des complices de Macky Sall. A la UNE du POP, l’ancien chef de l’Etat dénonce « plus de trois années de matraque, de dispersions violentes de réunions, d’emprisonnement… », et il soutient que « Macky Sall est pire que les présidents fascistes ».

Sur le débat relatif à la nationalité, la TRIBUNE informe, que de la France où il se trouve, Wade très en colère contre Macky Sall, compte apporter une riposte « bien pensée » dans les prochains jours.

En ce qui concerne le Pds même, DIRECT INFO parle d’un agenda caché. Mais pour 2019, le journal se pose une question : Karim out, Madické candidat sans illusion en 2019 ? Le journal explique que le Pds se cherche et est tenaillé par son rapprochement avec le président Sall. DIRECT INFO rapporte des indiscrétions qui révèlent que « Karim Wade attendrait son heure et que Madické serait le candidat sans illusion du parti de Wade ».

En politique et de façon générale, SUDQUOTIDIEN parle de l’adoption ce jeudi à l’Assemblée nationale de la loi portant refonte partielle du fichier électoral qui va instaurer la controverse au sein de l’Hémicycle. Selon le journal c’est parce que la loi va être validée par la majorité mécanique de la mouvance présidentielle au nez et à la barbe de l’opposition. Cela sans consensus et avant même la validation du rapport final de la Commission technique de la revue du code électoral.

Pour les candidatures au Haut conseil des collectivités territoriales, LIBÉRATION informe que le dépôt des dossiers sera clôturé ce dimanche 14 août. Déjà le journal annonce les boycottes de Rewmi d’Idrissa Seck et du Grand parti de Malick Gakou.

L’AS informe que le policier corrompu avec la vidéo qui circulait sur le net est déféré au parquet. Ainsi il a passé la nuit d’hier au commissariat central de Dakar en attendant de se présenter de nouveau devant le procureur. Le TÉMOIN ajoute que l’auteure principale de la vidéo incriminée a été aussi arrêtée hier. Sa grande sœur complice en fuite est activement recherchée. Leur arrestation est parti de la page Facebook d’un ingénieur en informatique en service à l’Asecna et qui est l’amant de l’auteure principale de la vidéo.

A la UNE d’ENQUETE, on parle d’une brouille diplomatique entre Dakar et Nouakchott. Le journal parle de la Mauritanie qui préfère un axe diplomatique renforcé avec la Gambie plutôt qu’avec le Sénégal. Selon le journal la Mauritanie est particulièrement remontée contre le Sénégal qui a pesé de tout son poids pour le retour du Maroc dans l’Union Africaine. Un retour mal vu par la Mauritanie qui soutient la République arabe sahraouie.

Terminons avec le POP qui parle de 477 travailleurs sénégalais jetés dans la rue et sans salaires depuis 8 mois en Arabie Saoudite. Cris de détresse dans le journal, « on est sans assistance, comme si nous n’avons pas un président de la République ».



Jeudi 11 Août 2016 - 10:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter