REVUE DE PRESSE DU LUNDI 11 JUILLET 2016 :



Le retrait des enfants de la rue est au cœur de l’actualité. ENQUETE parle « des signes d’un mauvais départ ». Selon le journal, la campagne semble partir sur le mauvais pied à cause de l’impréparation, des contestations tous azimuts et le soupçon d’une injonction extérieure. ENQUÊTE pense que l’absence de concertations avec les concernés et une planification rigoureuse montrent des signes qui pourraient bien plomber l’opération.

En tout cas le QUOTIDIEN informe que le gouvernement va de l’avant et après le démarrage de l’opération du retrait des enfants de la rue, il se penche sur les mesures d’accompagnement en remettant de l’argent et des vivres aux maîtres coraniques et aux familles frappés par cette mesure.
Restons avec les enfants pour parler de leur santé. WALFQUOTIDIEN informe que le centre hospitalier national d’enfant Albert Royer de Fann qui est une référence en matière de prise en charge des enfants a dépassé sa capacité d’accueil depuis plusieurs années. Certains enfants malades sont obligés de retourner à leur domicile faute de place. Son directeur, Dr Thierno Seydou Ndiaye, au-delà des actions du gouvernement, en appelle à toutes les bonnes volontés.

Restons dans le domaine de la santé avec SUDQUOTIDIEN qui informe que « le virus zica inquiète les ziguinchorois ». C’est à cause de la proximité avec la Guinée-Bissau où deux cas de la maladie sont découverts. Selon le journal, pour le moment aucune disposition particulière n’est prise au niveau de la frontière mais la sensibilisation reste de mise.

Dans le domaine de l’économie, le SOLEIL informe que le Sénégal avec une prévision de croissance de 6,6% est parmi les trois meilleurs taux de croissance en Afrique pour l’année 2016. Le Word economic forum a donné ses informations en reprenant des statistiques sur les Perspectives économiques mondiales du Fmi. Ces bons résultats sont le fruit des politiques publiques dans les infrastructures et les consommations de la classe moyenne émergente. La Côte d’Ivoire (8,5%) est à la première place et la Tanzanie (7%) à la deuxième place.

La politique à la UNE de la TRIBUNE qui se pose une question : Sommes-nous dans une République des dealers ? Une question en faveur de la sortie de Me Ousmane Seye qui révèle qu’Idrissa Seck est lui aussi empêtré dans une affaire de gros sous. Selon l’avocat, le protocole de Rebeuss dont l’ex Pm a toujours nié l’existence, existe bel et bien et « Idrissa Seck a signé le document pour rembourser 21 milliards en accord avec son avocat Me Sidiki Kaba ». Me Ousmane Seye soutient que la copie originale de ce protocole est déposée chez le notaire Pape Sambaré Diop. Réponse de ce dernier dans le POP, « s’il y a des choses dans ce protocole, qu’il les communique, au lieu de nous interpeller ».

DIRECT INFO reparle de la libération de Karim Wade. Selon le journal citant « un juriste très au fait de ce dossier, « en réalité l’ancien ministre des infrastructures subit un transfèrement de détenu comme les prisonniers de Guantanamo qui séjournent présentement dans nos geôles ». Au passage, le journal informe que ses filles sont allées le rejoindre dans la capitale du Qatar.

Pour la présidence de la Commission de l’Union africaine, ENQUÊTE renseigne que les choses se compliquent pour le Pr Bathily. Selon le journal, des candidatures de dernières minutes viennent pour compliquer celle du Pr Bathily. Pour le moment ENQUÊTE soutient qu’on est loin d’un consensus autour d’un candidat.

Sur l’affaire « Boy Djiné », l’OBS informe que cet après-midi les autorités de la Police judiciaire font face à la presse pour révéler les détails de l’arrestation de Baye Modou Fall. LIBÉRATION ajoute dans ce dossier que deux de ses sœurs ont été cueillies par la Dic et placées en garde à vue. Selon le journal, la Dic est décidée à débusquer tous les complices de « Boy Djiné ».

Terminons avec le TÉMOIN en colère contre les violences policières sur les noirs aux Etats-Unis. Titre à la UNE du journal, « Victimes de violences policières à caractère racial : les noirs, des chiens aux USA ? ». Le TÉMOIN ajoute que rien qu’en 2015, 123 jeunes noirs ont été abattus par des policiers blancs.


Lundi 11 Juillet 2016 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter