REVUE DE PRESSE DU MARDI 05 JUILLET 2016 :



La fête de la korité à l’unisson fait le bonheur du journal l’AS qui écrit, « il y a espoir que la communauté musulmane du Sénégal fête à l’unisson l’Aïd el Filtr mercredi. La coordination des musulmans du Sénégal qui a scruté la lune en vain à décider de fêter la korité ce mercredi. Il en est de même de la famille omarienne et pratiquement de toutes les familles religieuses ».

Le POP dans son peut-être dernier « cahier Ramadan 2016 » parle du marché des HLM avec ces coins secrets connus des seules initiées où sont louées des perruques en cheveux naturels entre 30 000 et 100 000 FCFA, voire plus selon la qualité des cheveux et c’est pour une semaine.

On reste avec le POP qui parle des kamikazes qui se sont fait exploser lundi dans trois villes d’Arabie Saoudite, à l’avant-dernier jour du Ramadan et à l’approche de la fête de l’Aïd qui marque la fin du mois de jeûne musulman. Le bilan rapporté par des médias fait état de deux morts.

Chez-nous, ENQUÊTE revient sur l’affaire Imam Ndao. C’est pour dire que Marième Sow inculpée et placée sous mandat de dépôt dans cette affaire depuis le mois de novembre, a bénéficié d’une liberté provisoire jeudi passé. Mais la liberté selon le journal n’a duré que le temps d’une rose car elle a été cueillie chez-elle hier suite à un recours introduit par le parquet général.

L’Etat engage la riposte dans les forêts casamançaises. Le SOLEIL qui met l’information à sa UNE informe qu’une riposte énergétique au trafic illicite est engagée avec le recrutement de 400 nouveaux éléments des Eaux et Forêts dont la moitié est déployée dans les zones impactées par le trafic. Le journal rappelle que des chinois, des gambiens et des sénégalais indélicats pillent les belles forêts du sud.

Le dernier hommage de la Nation au Brigadier-chef Racine Diène tombé au champ d’honneur le 24 juin dernier à Bangui. L’OBS qui revient sur la cérémonie renseigne que le Casque bleu est passé par le Commissariat de Dieuppeul, celui de l’Aéroport et enfin le Commissariat urbain de Kolda, son dernier poste. Désormais Racine Diéne repose dans son Camberène natal et ses enfants sont devenus des pupilles de la Nation et seront suivis jusqu’à l’âge de la majorité.

Le QUOTIDIEN parle d’Atépa qui est soupçonné de conflit d’intérêts sur la corniche. En tant que Président d’honneur de la Plateforme pour l’environnement et la réappropriation du littoral entier (Perle), il se bat pour protéger la corniche de Dakar mais en même temps, il est accusé en partenariat avec Aïdara Sylla un proche du président Wade de vouloir construire un hôtel Sheraton 5 étoiles. Ceux qui se considèrent comme propriétaires légitimes du site ont écrit au Premier ministre selon le journal.
Dans le même sillage, LIBÉRATION informe aussi qu’après l’alerte lancée par Atépa et Cie demandant l’arrêt des travaux sur la corniche, la Direction pour la surveillance et le contrôle des sols (Descos) rattachée désormais à la Primature, a demandé aux propriétaires de l’hôtel Terrou-bi d’arrêter leurs travaux d’extension.

On reste avec LIBÉRATION qui reparle du rapport de la Cour des comptes avec « la revue des pièces comptables de la Sn-Hlm qui révèle un « tong-tong » politicien ordurier qui a perduré jusqu’en 2012 ». La société avait mis à la disposition du Pds des terrains et logements pour ses permanences mais aussi a eu à supporter les dépenses politiques des responsables libéraux alors que ses caisses étaient au rouge.

Pour le retrait des enfants de la rue, la TRIBUNE se demande si l’Etat ira jusqu’au bout. Le journal soutient que pour le moment la balle est dans le camp de l’Etat qui a le soutien de ses compatriotes épris de justice. En tout cas pour ENQUÊTE ce n’est pas une première au Sénégal. « Le régime libéral s’y était essayé sans succès. Plus spectaculaire, il y a de cela plus de trois ans, lorsque survenait le drame des enfants-talibés brûlés vifs à la Médina, des mesures fortes ont été promises. Après les flots d’indignation et les torrents de larmes aujourd’hui asséchées, Dakar offre toujours le même décor ».
En politique, Idrissa Seck est à la UNE de l’OBS, l’AS et SUDQUOTIDIEN. Selon l’OBS le président de Rewmi mène le combat de survie. Le journal écrit, « depuis quelque temps, Idrissa Seck a adopté la stratégie de la radicalisation, parfois de la terre brûlée, critiquant pouvoir et opposition. Celui qui a annoncé la fin de sa carrière politique en 2022 joue son va-tout pour un triomphe à la Présidentielle de 2019, sa der ». Seulement le camp d’en face veut lui rendre la vie dure. Les titres de SUDQUOTIDIEN (Idy acculé) et de l’AS (Idy au bucher de l’Apr), résument les attaques des apéristes contre le rewmiste en chef.

WALFQUOTIDIEN informe que l’Etat est déterminé à recouvrer l’argent « dérobé » par Karim Wade et ses complices. Il a donné instructions à ses avocats afin qu’ils entreprennent toutes les démarches judiciaires au Sénégal et à l’étranger pour obtenir une saisie et un recouvrement des sommes.
Terminons avec le POP qui signale que l’affaire Hissein Habré rebondit de plus belle. Selon le journal, la défense convaincue de l’irrégularité de la composition de la Chambre africaine extraordinaire avec la présence du juge Amady Diouf, passe à la vitesse supérieure pour exiger l’invalidation de la sentence du 30 mai dernier.


Mardi 5 Juillet 2016 - 10:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter