REVUE DE PRESSE DU MERCREDI 10 AOUT 2016 :



REVUE DE PRESSE DU MERCREDI 10 AOUT 2016 :

Macky Sall aurait menacé de bouder l’ouverture prochaine au trafic du tronçon de l’autoroute qui va de Diamniadio à l’aéroport de Diass et à Mbour. Selon le QUOTIDIEN qui donne cette information, c’est pour protester contre un contrat léonin qui accorde au concessionnaire de l’autoroute à péage, la latitude de fixer des tarifs jugés exorbitants, sans possibilité pour l’Etat de lui faire revenir à la raison. Le QUOTIDIEN de dire ainsi, « Senac coince l’Etat et écrase les usagers ».

LIBÉRATION informe que la société Menzies, un des démembrements d’Aviation Handling Service (Ahs), a été montée à Hong Kong depuis 2011. Selon le journal, la société disposerait ainsi de comptes bancaires bien remplis dans ces paradis fiscaux que l’Etat du Sénégal traque discrètement.
On reste dans le monde des finances avec le TÉMOIN qui nous dit comment notre argent enrichit la France. Selon le journal il y a actuellement environ 8000 milliards de francs CFA venant de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) stockés au Trésor public français, soit plus de 12 milliards d’euro. Et nos banques centrales prêtent au Trésor français au taux négatif de -0,25%. Ce qui fait dire au journal, que l’Afrique ex-française reste encore dans le schéma qui a guidé en 1945 la création du franc des colonies françaises d’Afrique.
Des milliards, les collectivités locales et l’administration, les doivent à la SENELEC. Ces factures impayées de ces entités s’élèvent à un total de 66 106 544 516 milliards de FCFA. Le POP qui en parle, soutient que c’est ce qui grippe les machines de la boîte qui faisait ainsi la présentation de son bilan 2015. Pour ce bilan, ENQUÊTE renseigne que la Senelec a réalisé un résultat net de 12 milliards de FCFA, « fruit d’un effort de redressement de l’entreprise ».

Dans le domaine de santé, DIRECT INFO pose une question : des médicaments « dangereux » et « interdits en France » sont-ils en vente au Sénégal ? Le journal reprend tout simplement un message publié par des internautes sénégalais sur Facebook. Dans ce post on a écrit, « ces médicaments (Humex, Actifed, Rhin Advil, Nurofen, Dolirhume, Rhinureflex) entrainent des AVC et ont été interdits en France. Merci de partager pour sauver des vies humaines ». Mais la Direction de la pharmacie et du médicament du ministère de la santé du Sénégal n’a pas reçu de notifications d’effets secondaires de ces médicaments, rapporte le journal. Et DIRECT INFO de préciser que ces médicaments sont encore commercialisés en France.

WALFQUOTIDIEN parle à sa UNE du bilan 2015-2016 du BFEM et c’est pour dire que la région de Matam arrive en tête avec un taux de réussite de 86,30%. Dakar a produit les résultats les plus catastrophiques avec les académies de Pikine-Guédiawaye et Rufisque qui enregistrent respectivement 38,02% et 41,12%. Des observateurs de l’école expliquent cette mauvaise performance par les grèves des enseignants, les effectifs pléthoriques et le fait que le privé ne mise pas sur la qualité.
A la UNE de l’OBS et l’AS, Idrissa Seck trouve que le débat sur la double nationalité installé par le régime Apr est malsain et dangereux. L’ancien Premier ministre qui dit être exclusivement de nationalité sénégalaise, soutient que le temps est venu de sortir de ces calculs politiciens destinés à éliminer des adversaires gênants pour se concentrer sur l’essentiel : construire ou au moins consolider l’unité nationale.

« Le Sénégal a une diplomatie d’envergure mondiale ». C’est une déclaration du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Mankeur Ndiaye à la UNE du SOLEIL. Il a présenté hier le troisième ouvrage « l’année diplomatique » sous le titre le « Sénégal dans le monde » qui passe en revue l’actualité de son département entre 2015 et 2016. Lors de cette présentation, SUDQUOTIDIEN relève que le ministre a listé « les amis intouchables du Sénégal ». Il s’agit des Etats-Unis, de la France, du Maroc et de l’Arabie Saoudite. Selon le ministre, ces pays sont les piliers de la diplomatie sénégalaise et remettre en cause cette relation revient à mettre en péril la sécurité intérieure du Sénégal. Toujours lors de cette sortie, Mankeur Ndiaye a déclaré dans la TRIBUNE que « le Sénégal a entamé la campagne pour l’élection du professeur Abdoulaye Bathily à la présidence de la Commission de l’Union africaine. Nous avons bon espoir, avec le soutien de pays

Khadim FALL

Mercredi 10 Août 2016 - 14:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter