REVUE DE PRESSE DU SAMEDI 02 JUILLET 2016 :



Les détails du rapport 2014 de la Cour des comptes rendu public hier, occupent la UNE de presque tous les journaux. Selon l’OBS le contenu du rapport montre que la gestion de nos deniers publics par les institutions compétentes est encore désastreuse. Les gestions concernées sont la Caisse de dépôts et de consignation (Cdc), la Sn-Hlm, l’Ipres et le Fonds d’aide à la presse.

Au niveau de la Caisse de dépôts et de consignation, le rapport relève par exemple l’octroi d’appui et de dons qui sont passés de 43 354 959 FCFA en 2012 à 96 413 900 FCFA en 2013 soit une augmentation de 100%. Le journal OBS parle à ce niveau « du festin des autorités et des institutions ». Plusieurs opérations dans le domaine foncier sans le respect des règles requises fait dire au journal que pour la Cdc : « des dizaines de milliards sont enterrés dans le foncier ».

Pour l’Ipres le journal donne l’exemple de l’augmentation par l’ancien Pca, Mody Guiro, des jetons de présence qui passent de 80 000 à 150 000 FCFA et pour lui, ses indemnités passent de 600 000 FCFA à 1 000 000 FCFA.

Pour l’aide à la presse, on note dans le rapport et dans les colonnes de l’OBS des retards de l’octroi de l’aide mais aussi le fait que toutes les régions ont perçu le même montant sans tenir compte du nombre de correspondants et des besoins particuliers. On donne l’exemple de Saint-Louis qui compte 30 correspondants là où Fatick, Louga et Kaolack ont respectivement neuf, onze et quatorze correspondants. Conséquence des retards dans l’exécution du Fonds d’aide à la presse, les correspondants régionaux encaissent 4 615 500 FCFA au lieu de 60 000 000 FCFA. Cette gestion de l’aide à la presse en question concerne les ministres Abdou Aziz Sow et Moustapha Guirassy.
Pour LIBÉRATION, le rapport de la cour des comptes montre que « la Sn Hlm était une vache à lait du Pds » entre 2008 et 2012. Selon le rapport plusieurs millions de la société ont été donnés à des responsables libéraux pour l’organisation de leurs activités politiques. Le journal parle aussi des subventions accordées à la Présidence pour l’achat de billets pour le pèlerinage à la Mecque.
Du côté de WALFQUOTIDIEN on relève dans le rapport, « des manquements graves dans l’exécution des lois de Finances pour l’année 2013 » et accuse « l’argentier de l’Etat, Amadou Bâ, qui dissimule le déficit budgétaire ».

Dans l’AS, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, qui a reçu hier ce rapport estime que « en ces moments cruciaux où notre pays aborde un tournant vers l’émergence à travers des programmes ambitieux, la Cour des comptes doit plus que jamais occuper la place qui est la sienne ».
On reste d’ailleurs avec Moustapha Niasse qui, dans le SOLEIL, précise que « l’Assemblée nationale poursuivra sans polémique son action sur le champ de l’effort, en gardant le cap du droit et de la loi ». Il soutient qu’il ne lui appartient pas dans le cadre du choix des 7 membres du Conseil constitutionnel de nommer mais juste de proposer.

En politique et à la UNE du POP, Abdou Latif Coulibaly affirme que « la libération de Karim Wade est assise sur la demande de sa famille qui a saisi le président Macky Sall à cet effet ». Selon le Secrétaire général du gouvernement, « l’histoire se chargera de révéler ces personnalités et tout ce qui s’est passé par rapport à cette demande ».

A la UNE de la TRIBUNE on décortique la position d’Idrissa Seck. Selon le journal, « Idrissa Seck se perd dans la solitude » pour parler de son opposition contre le pouvoir et le Pds. La TRIBUNE soutient qu’avec le Pds et ses alliés qu’il a confondus dans ses attaques contre le régime de Macky Sall, Idrissa Seck se construit un asile où il risque d'être seul.

Dans le domaine de l’économie et de l’électricité, retenez avec le SOLEIL que le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ, a signé avec l’Ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, hier, une convention de financement de 26 milliards de Fcfa destinée à un projet de ligne d’interconnexion électrique de l’OMVG. Globalement c’est un projet qui concerne le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, la République de Guinée. La ligne d’interconnexion électrique de l’OMVG en question est une ligne haute tension de 1677 km et d’une capacité de transit de 800MW.

Pour la présidence de l’Union africaine, le QUOTIDIEN pense qu’Abdoulaye Bathily se rapproche de la Commission. Le journal informe qu’il a été reçu hier par le chef de l’Etat alors que sa candidature est de plus en plus agitée.

Dans l’OBS, retenez que pour le pèlerinage 2016, les pèlerins qui se rendront à la Mecque vont porter des bracelets électriques de sécurité. C’est une décision prise après la confusion qui a entouré la bousculade meurtrière du hajj de l’année dernière qui avait fait 2297 morts.

On reste dans la religion avec le dossier du journal ENQUÊTE consacré à la modernisation des prêches. Constat du journal, « la classe juvénile impose sa loi ». Pour ENQUÊTE, « jadis le prêche était une affaire de patriarche. Des vieux dont le discours rigoriste avait du mal à accrocher le public jeune voire moins jeune. Aujourd’hui s’impose dans le paysage audiovisuel une nouvelle race de prêcheurs avec une approche nouvelle et originale qui séduit ».

Enfin à la UNE de DIRECT INFO, la dame Dieynaba Touré déclare, « j’ai porté plainte depuis le 11 juin et je réclame justice ». C’est elle qui accuse le ministre conseiller Arona Coumba Diouf de tentative de viol. Le journal précise que le ministre lui aussi à son tour avait porté plainte. 
 


Samedi 2 Juillet 2016 - 10:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter