Radicalisé, comment le fils de Pape Samba Mboup a failli devenir djihadiste



Radicalisé, comment le fils de Pape Samba Mboup a failli devenir djihadiste
«Il a commencé à tenir un chapelet tous les jours. Je ne sais pas si on lui a donné quelque chose, mais il était presque absent d’esprit pendant des mois. Il s’est radicalisé parce qu’il écrivait des choses en arabe sur les murs de sa chambre », dit Pape Samba Mboup.

Et de poursuivre : «Un jour, il m’a dit qu’il voulait aller en Mauritanie pour chercher du travail. Je lui ai demandé de me dire ce qu’il voulait. Puis, je suis allé en parler à la police. Certainement, il y a un réseau. C’est parce qu’il ne travaille pas qu’il a été embrigadé. Je suis allé au commissariat central pour cela. Tout dernièrement, il a repris son chapelet. Il revient pour me dire qu’il veut aller à Tambacounda parce qu’il a un ami maçon qui a un chantier là-bas. Je ne sais pas s’il a raison ou pas, mais je l’ai bloqué».
Selon Pape Samba Mboup dans une interview accordée au «Le Quotidien», «actuellement au Sénégal, les gens sont oisifs. «Ils ne font rien. On dit que le diable tente le monde, mais l’oisif tente le diable. C’est pourquoi vous voyez ces gens faire l’apologie du terrorisme sur internet », alerte le responsable libéral qui se dit convaincu que «les recruteurs sont dans les quartiers, dans la ville en train de voir des jeunes désespérés».
 
«Si je n’étais pas vigilant, mon fils aurait été en jihad là-bas…On leur fait voir des clips. On leur montre l’Eden alors que c’est l’Enfer. Heureusement pour moi, j’ai été vigilant, sinon ils allaient prendre mon fils», se réjouit Pape Samba Mboup. 


Lundi 22 Février 2016 - 08:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter