Rama Yade critique la promotion de Jean Sarkozy

Premier membre du gouvernement français à exprimer des doutes dans la polémique sur la promotion annoncée du fils du président Sarkozy, la secrétaire d’Etat aux Sports, Rama Yade, a appelé aujourd’hui à ne "pas ignorer l’émotion" suscitée dans le pays.



Rama Yade critique la promotion de Jean Sarkozy
La controverse sur la probable accession de Jean Sarkozy, à 23 ans, à la tête de la société d’aménagement du quartier d’affaires de la Défense, intervenant peu après celle sur les récits de tourisme sexuel du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand "interpelle dans l’opinion publique" et "on ne peut ignorer l’émotion" suscitée, a affirmé Rama Yade sur TV5-Monde.

En définitive, elle a souligné que les élus du département des Hauts-de-Seine chargés de désigner le président de la société d’aménagement devraient voter "en leur âme et conscience", sachant qu’ils devraient "rendre compte devant leurs électeurs".

"Je pense qu’il faut que nous soyons attentifs à cette opinion, il ne faut pas donner le sentiment qu’il y ait une coupure entre les élites qui se protègeraient (...) et puis les petits", a ajouté l’ancienne secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme. "Nous n’aurions pas intérêt à laisser le Front national (extrême-droite, ndlr) profiter de ce contexte-là pour se remettre en selle et vouloir incarner la majorité silencieuse", a-t-elle poursuivi.

Le conseil de Louis Giscard d’Estaing

Louis Giscard d’Estaing, député UMP de la Drôme et fils de l’ancien président prodiguait lui aussi ce matin ses conseils à Jean Sarkozy au micro de RTL. Interrogé sur la nomination de celui-ci à la tête de l’Epad, il affirme que s’il se retirait de la course, sa décision "serait respectée". Tout en estimant respectable le choix "difficile" de s’engager en politique de Jean Sarkozy, il affirme que son possible retrait permettrait éventuellement de soulager la majorité. "Je pense qu’il vaut mieux qu’il prenne le temps d’un certain nombre d’étapes intermédiaires".

Le Front national avait été à l’origine des attaques contre Frédéric Mitterrand, après le soutien apporté au cinéaste Roman Polanski, arrêté en Suisse pour une affaire de relation sexuelle avec mineure datant de 1977 aux Etats-Unis.

Rama Yade qui s’était maintenue au gouvernement, lors du dernier remaniement en juin, avait dû abandonner le secrétariat d’Etat aux droits de l’Homme, dans lequel elle s’était illustrée par un langage direct, parfois brutal.

linternationalmagazine.com

Vendredi 16 Octobre 2009 - 06:01




1.Posté par Myr le 16/10/2009 10:49
Arretons d'etre des moutons, ne laissons pas faire une chose pareille, a 23 ans il veut etre ministre de la defense et puis quoi encore, ils nous plument sans arret, francaises, francais, ne vous laissez pas faire,
ca n'est pas un gamin de 23 ans qui peut avoir suffiisamment d'experience!!!
ARRETONS TOUT CELA.....
REVEILLEZ-VOUS!
ARRETEZ DE FAIRE L'AUTRUCHE!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter