Ramadan-Marché Castor : les prix dans tous leurs états au grand bonheur des "commerçants" et au détriment des "ménagères" qui se lamentent

Chères, les denrées de consommation coûtent chères surtout en ce début du mois de ramadan où au marché Castor, les prix ont flambé notamment avec le kilogramme de carotte qui a été multiplié par plus de 17, est passé de 75 F CFA à 1300 F CFA , 1000 F CFA pour l’auberge amère, 6000 F CFA contre quatre (4) poissons, 600 F CFA le kilo pour la pomme de terre, 400 à 450 F CFA pour l’oignon, 1000 F CFA pour le sucre. Et la datte tant prisée en cette période qui s'échange à plus de 8500 F CFA le carton contre 1500 F CFA ou 1200 F CFA, le kilo cette année contre 1000 F CFA, il y a deux ans. Les commerçants qui expliquent cette hausse des prix par la rareté des produits ou l’insuffisance du stock surtout en cette période de forte demande du début de ramadan, n’oublient pas de se frotter les mains avec plus de 6000 F CFA de bénéfices par jour pour Mamadou Woury Diallo établi au Sénégal depuis 1987. Là où, bien évidemment, les ménagères achètent tout en pleurant : « les prix sont chers, les légumes coûtent chers, le marché est cher. Tout est cher, vraiment ». Reportages



Momo Camara, vendeur explique la hausse des prix notamment de la carotte.

Madama Séne, Aïda Niane déplore les prix des "légumes" qu'elle trouve "très chers".

Commerçant, Ndiaga Niang se prononce sur le respect de l'homologation des prix.

Dior Diop, la poissonnière qui officie depuis plus de 10 ans au marché Castor, prècise que "cette hausse n'est pas une nouveauté. Elle est toujours de mise en période de ramadan" du fait du manque de poisson qui sévit à pareille période". 



Jeudi 11 Juillet 2013 - 17:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter