Ramallah: 28 Palestiniens blessés par l'armée israélienne

Au moins 28 Palestiniens ont été blessés, ce lundi 15 février, par l'armée israélienne lors d'affrontements dans un camp de réfugiés en banlieue de Ramallah. Les soldats israéliens ont pénétré dans le camp pourtant situé en zone sous contrôle palestinien pour arrêter trois personnes. Dimanche, cinq Palestiniens responsables d'attaques ont été tués à Jérusalem et en Cisjordanie. Le Premier ministre palestinien Rami Hamdallah a demandé une nouvelle fois la protection de la communauté internationale.



Les rues d'al-Amari viennent à peine d'être nettoyées. Pendant plus de deux heures, des affrontements ont éclaté dans ce camp de réfugiés collé à la ville de Ramallah. « es affrontements ont été très impressionnants, très violents. Il y avait des tirs. J'ai reçu une balle dans la jambe. Je ne sais pas pourquoi l'armée est venue, peut-être qu'elle voulait arrêter quelqu'un. Mais c'est de la provocation », a déclaré un habitant du camp préférant conserver l’anonymat.
 
Selon des habitants du camp, trois Palestiniens ont été arrêtés. L'armée israélienne confirme avoir mené une opération à al-Amari. Mais les soldats ont essuyé des jets de pierres et ils ont répondu pour disperser les protestataires.
 
«Sous contrôle total de l'Autorité palestinienne»
«Le camp d'al-Amari est situé dans la zone A, c'est-à-dire sous contrôle total de l'Autorité palestinienne. Mais elle ne peut rien faire face à Israël. Ils envoient un message aux responsables palestiniens pour leur dire : regardez, on peut aller où on veut, on fait ce que l’on veut », a exhorté Ahmad Tomaleh, l’un des responsables du camp.
 
Alors qu'il recevait une délégation britannique, le Premier ministre palestinien, Rami Hamdallah, a réitéré l'appel déjà lancé par le passé à l'intervention d'une force internationale pour protéger les civils palestiniens.

Rfi.fr

Lundi 15 Février 2016 - 14:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter