Rapport 2016 de la Gendarmerie : Les accidents de la route en hausse avec 503 personnes tuées et 5653 blessés

Le constat ne surprend guère. Les accidents de la route augmentent au Sénégal et inquiètent les populations qui payent un lourd tribut. Un fait effarant auquel les autorités étatiques tentent d’y apporter une solution à travers des mesures comme le permis à point. Les chiffres 2016 de la Gendarmerie font état d’une relative augmentation des accidents de la circulation.



Rapport 2016 de la Gendarmerie  : Les accidents de la route en hausse avec 503 personnes tuées et 5653 blessés
Au total, 503 personnes perdu la vie sur les routes du Sénégal et 5653 blessés à l’occasion d’accidents impliquant 844 véhicules légers, 405 véhicules poids lourds, 516 véhicules de transport en commun, 212 véhicules à deux roues et hippomobiles et 242 piétons, en 2016.
 
Selon la note de la Gendarmerie « Il ressort de ce document que les principales causes d’accidents sont du fait de l’imprudence du conducteur (45%), des piétons (15%), du non-respect des règles (14%), d’un défaut de maîtrise (21%), de défectuosité matérielle (3%) ».

Baisse du vol de bétail
Les données de la gendarmerie font aussi état d'une baisse significative du vol de bétail ainsi que des résultats satisfaisants en police administrative et relevé les "mesures prises dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le trafic illicite de bois".
 
Pour le colonel Guèye, « ces statistiques sont des faits jugés qui expriment la criminalité apparente. Elles permettent de disposer de données précises sur l’état de la démographie, de la géographie et des modus operandi criminels », a-t-il-souligné.
 
Et de l’avis du colonel « leur analyse et exploitation judicieuses débouchent sur une bonne stratégie anticipative, dissuasive et au besoin, répressive afin de mieux sécuriser les personnes et les biens », a-t-il fait savoir.
 


Jeudi 20 Avril 2017 - 02:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter