Rapport CNRI : Habib Sy rejoint les apéristes



Les réactions sur le projet de la Commission Nationale des Réformes des Institutions (CNRI) surgissent de partout dans la classe politique et  la société civile. La limitation de l'âge du candidat à l'élection présidentielle à 70 ans et l'interdiction de cumul entre chef de parti et président de la République restent les points les plus discutés.


L’ancien directeur de cabinet d'Abdoulaye Wade, Habib Sy rejette le premier. Pour ce dernier, cette question est illégitime et inapplicable car cette option n’a un impact que pour  les occidentaux qui considèrent qu'à un certain âge, l'on ne devient plus opérationnel ni solide. "C'est contraire à notre culture" a t-il lancé. Habib Sy rejoint les apristes et les progressistes pour la question du cumul. Pour Habib Sy, le président de la République est choisit et élu par un parti politique selon le journal l’observateur.


Mardi 18 Février 2014 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter