Rapport CNRI-Moustapha Niasse prévient l'APR: "Il ne faut pas diaboliser le président Amadou Makhtar Mbow"



Membre actif et influent des Assises nationales, Moustapha Niasse rejette toute idée de jeter le discrédit sur le rapport présenté par Amadou Makhtar Mbow et Cie. Le président de l'Assemblée nationale défend le président des Assises nationales et de la Commission Nationale de Réformes des Institutions (CNRI) : "Il ne faut pas le diaboliser".   Le leader de l'Alliance des Forces du Progrès (AFP) joue les sapeurs pompiers en prônant l’apaisement sur les attaques contre les membres de la CNRI. L'allié du président Sall dans le cadre de la coalition  Benno Bokk Yaakaar (BBY) ne semble pas content de l'attitude de Moustapha Cissé Lö et Cie de l'Alliance Pour la République (APR). Il rejette toute idée de suggestions négatives sur le projet.

Il révèle que le document est de qualité et il faut le ramener dans son contexte. "La Commission a fait son travail qu'elle considérait devoir faire. Ce sont des propositions et un projet de constitution à accompagner", défend le leader de l'AFP. Concernant les attaques tous azimuts contre le président de la CNRI, Moustapha Niasse appelle les Sénégalais à prendre de la hauteur. "Il ne faut pas diaboliser le président Amadou Makhtar Mbow et tous ceux qui ont fait ce travail, ils l'ont fait pour le Sénégal.

Jugeant les propositions et l'avant-projet de constitution de grande qualité, Moustapha Niass  qui ne manque pas de préciser que personne ne s’attende à ce qu'il dise qu'il est pour ou contre. Le débat doit se situer à un niveau supérieur autrement dit voir parmi les propositions qui constituent ce document quelle proposition peut être mise en application maintenant pour aller dans le sens des conclusions des Assises nationales auxquelles son parti, l'AFP a pris part", lance-t-il. 


Mardi 25 Février 2014 - 09:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter