Rapport Centif 2014-Dakar plaque tournante de blanchiment d’argent et de capitaux

Dans son rapport 2014, sur le blanchiment d’argent et de capitaux, la Cellule nationale de traitement des opérations financières (CENTIF), a fait état de prés de 130 dossiers tous en rapport avec le blanchiment d’argent et de capitaux transmis au procureur, maître des poursuites. Une situation qui inquiète la CENTIF qui a alerté les autorités sur la nécessité d’y remédier.



C’est la Cellule nationale de traitement des opérations financières du Sénégal qui donne l’alerte. Et à en croire la Centif, la capitale sénégalaise est en phase devenir une terre de blanchiment d’argent et de capitaux. En effet, rien qu’en 2104, la Centif a remis 130 dossiers tous ayant trait au blanchiment d’argent et de capitaux. Ainsi dans son rapport, la Cellule note que les déclarations suspectes ont augmenté de 29,46%, par rapport à l’année 2013. Et, parmi les 145 dossiers qui ont été transmis au gendarme des renseignements financiers, les 214 ont été délivrés par des banques, autrement dit 80% des divulgations, les 11 par les administrations financières et enfin 10 par les systèmes financiers, selon le quotidien Enquête.

Hauteur de ses prouesses, Waly Ndour et ses hommes informent avoir identifié des indices de blanchiment de capitaux  sur les 22 dossiers d’enquête. Et, sur les 130 dossiers transmis à l’autorité judicaire, entre 2005 et 2014, les 72 ont été classés sans suite informe le rapport, pour cause « d’absence d’éléments permettant à ce stade de confirmer les soupçons ».

En outre la cellule de nationale de traitement des opérations financières Centif a fait savoir qu’en dehors de ce rapport, des millions de Fcfa ont été recouvrés par au cours de l’année 2014.  Ainsi les décisions des juges ont permis au Trésor général  de recevoir un premier virement de plus de 643 millions de nos francs.
 

Khadim FALL

Vendredi 8 Janvier 2016 - 08:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter