Rapport IGE-Les cafards du régime Sall : François Collin préconise des mesures urgentes



L’Inspection Générale d’Etat (IGE) a remis au Chef de l’Etat son rapport couvrant la période entre le second semestre de 2014 et le premier trimestre de de 2015. Vérificateur général de l’Etat, François  Collin qui parle de «plusieurs disfonctionnements», déplore « que dans la quasi-totalité des cas, ils portent un sérieux préjudice à la bonne marche de l’administration ». Pis, « ils limitent de façon drastique les performances légitimement attendues des réformes initiées que ce soit dans la gouvernance administrative et dans la gouvernance économique et financière ».
 

En ce qui concerne la gouvernance économique et financière, les exemples concrets se réfèrent entre autres, à la privatisation de la Société Nationale de Commercialisation des Oléagineux du Sénégal (SONACOS), actuelle Suneor, à la réalisation du projet « Cœur de ville de Kaolack » et à la gestion de la Société Sénégalaise de Presse et de Publicité (SSPP) « Le Soleil » est diverses agences d’exécution. L’agence Nationale de Relance des Activités Economiques et Sociales en Casamance (ANRAC), l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), l’Agence Sénégalaise pour la Propriété Industrielle et l’Innovation Technique (ASPIT) et l’Agence Nationale d’Insertion de développement Agricole (ANIDA) sont aussi épinglées.


Le successeur de Nafi Ngom Keïta de préciser que «les origines du mal sont à rechercher  dans plusieurs domaines notamment l’absence pernicieuse de contrôles, la conclusion par l’Etat de conventions et contrats parfois inéquitables, la récurrence de l’irrégularité au plan de la gestion comptable et financière ainsi que la non application des règles de passation des marchés publics». Les autorités sont ainsi invitées à prendre des mesures urgentes dans le sens des recommandations formulées en vue de remédier aux dysfonctionnements. 


Samedi 20 Juin 2015 - 11:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter