Rapport Ige 2015 : Comment ANRAC a été "pillée"

Un pillage systématique a été noté au niveau de l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales de la Casamance (Anrac). Les inspecteurs, qui se sont penchés sur la gestion de l’ancien directeur, ont découvert un trou de 3 milliards FCFA entre 2009 et 2012.



Rapport Ige 2015 : Comment ANRAC a été "pillée"
Des retraits d’un montant de 11,2 millions ont été effectués sur le compte bancaire de Projet d’urgence d’appui pour la reconstruction de la Casamance (Parc) en 2012. Ces retraits, opérés par le Directeur général n’ont pas été enregistrés dans les livres de l’agence et ne sont adossés à aucun élément justificatif. Ces faits sont relevés par les vérificateurs de l’Etat qui se sont penchés sur l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales de la Casamance (Anrac).

En outre, 3,2 milliards FCFA ont été passés entre 2009 et 2012 dans les livres sans écritures comptables appuyées de pièces justificatives

Ousmane Demba Kane

Lundi 22 Juin 2015 - 08:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter