Rapport de l' Asbef : Au Sénégal, 36% des filles font le planning familiale dont 12% d’élèves

«36% des filles sénégalaises pratiquent le planning familial dont 12% sont des collégiennes et lycéennes». C’est ce qui ressort du rapport annuel 2016 de l’Association Sénégalaise pour le Bien - Être Familial (Asbef) sur la planification familiale. Cela nécessite l’intervention des pouvoirs publics et des parents, prônent les responsables de ladite association.



Des chiffres, qui font trembler plus d’un. 36% des jeunes filles au Sénégal ont recours à la pratique de la planification familiale.
 
Et selon, Antoine Mendy, chargé de l’Information-Education-Communication (IEC) de l’Association sénégalaise pour le bien-être familial (Asbef) «cela ouvre la porte à la prostitution déguisée qui prend des proportions inquiétantes sur toute l’étendue du territoire national».
 
Dans sa déclaration, il soutient que douze 12% de ces jeunes filles ayant recours à la planification familiale sont des élèves et que 11% d’entre elles ont eu des relations sexuelles avant l’âge de quinze (15) ans.
 
Pour justifier de tels actes, le chargé de l’IEC de l’Asbef affirme sur les ondes de la Rfm que : « les filles invoquent souvent que c’est pour pouvoir prendre en charge leur scolarité ». De quoi être ébahi!
 

Aminata Diouf

Mardi 13 Décembre 2016 - 13:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter