Rapport de la Cour des Comptes 2008 : Atépa Technologies SA épinglée pour près d’un milliard 400 millions



Rapport de la Cour des Comptes 2008 : Atépa Technologies SA épinglée pour près d’un milliard 400 millions
Parmi les treize sociétés épinglées par la Cour des Comptes, on peut citer le cas du marché d’équipement des hôpitaux de Fatick et Ziguinchor conclu par entente directe avec l’entreprise Atépa Technologies SA. D’ailleurs, la Cour des Comptes relève que cette société a été dessaisie du marché sans qu’aucune pénalité ne lui soit appliquée.

En effet, écrit-on dans le rapport 2008, en juin 2001, la dite société a signé avec le ministère de la santé et de la Prévention un marché par entente directe, d’un montant de 4, 38 milliards de francs pour des équipements hospitaliers à livrer aux hôpitaux de Fatick et Ziguinchor le 8 octobre 2001 au plus tard.

Ainsi, après plusieurs péripéties ayant abouti à la modification du contrat initial, Atépa technologies SA qui s’était pourtant engagée à pré -financer le marché a reçu de l’Etat du Sénégal une avance de 2 milliards de francs.

Cependant, au moment du contrôle du PDIS effectué par la Cour des Comptes en 2008, cette société n’avait pas livré au ministère de la santé que des équipements pour une valeur de 600 millions de francs, soit 14,78 % du montant global.

La Direction des Bourses et le Théâtre Daniel Sorano dans le même sac
La direction des Bourses n’a pas échappé au contrôle de la Cour des Comptes.
Le rapport indique que cette Direction fait des recours fréquents, et en toute irrégularité, à des « avances de trésorerie à régulariser » soit 3,7 milliards en 2001.

Aussi, la Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano a fauté selon le rapport. Des opérations de retraits bancaires ont été effectuées par le caissier pour alimenter la caisse. Ainsi, relève le rapport, c’est un montant global de 38.500.000 qui a été retiré de la SGBS sans jamais avoir été reversé à la caisse.

A noter que le rapport public 2008 de la Cour des Comptes contient treize insertions qui embrasse différents secteurs parmi lesquels deux établissements de formations professionnelle, une direction centrale du ministère de l'éducation, une agence nationale (ANCAR), une société nationale, deux établissements publics de santé...

Charles Thialice SENGHOR

Vendredi 9 Juillet 2010 - 22:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter