Rapprochement Apr-Pds : le Ps n’y voit pas d’inconvénient.

Le rapprochement annoncé entre le l’Alliance pour la république (Apr) et le Parti démocratique sénégalais (Pds), ne semble pas inquiéter le Parti socialiste (Ps). Ce dernier qui avait réuni hier son Secrétariat exécutif national (Sen) est d’avis qu’il n’y a aucun malentendu dans la coalition présidentielle.



Rapprochement Apr-Pds : le Ps n’y voit pas d’inconvénient.
 «Des analyses orientées font croire que le rapprochement entre l’Apr et le Pds, c’est contre le Ps. En tout cas, rien n’est envisagé contre le Parti socialiste. Ce n’est pas parce que des acteurs politiques se parlent qu’ils complotent contre le Ps». Ces propos sont d’Abdoulaye Wilane, le chargé de la Communication au sein du Ps qui revenait sur leur compagnonnage au sein de Benno.

Ce compagnonnage est jugé par certains comme mis en mal du fait du rapprochement entre le Pds et l’Apr., mais de l’avis du socialiste, il n’en est rien : «Au Parti socialiste, nous tenons à la souveraineté de notre parti et respectons la souveraineté des autres partis. Nous sommes des acteurs avertis et nous prévoyons tous les cas de figure. Et nous ne voyons pas en quoi un rapprochement entre deux partis gênerait le Ps. D’ailleurs nous ignorons les fondements de ces retrouvailles».

Le maire de Kaffrine de poursuivre : «On avait prédit la mort de Benno. Aujourd’hui la coalition est en train de structurer certaines de ses tranches, notamment les jeunes et les cadres pour plus d’unité et de cohésion. Si demain nous sommes amenés à décider, nous prendrons toutes nos responsabilités. Le Ps a confiance aux leaders de Benno et le secrétariat exécutif a également confiance en Benno».

Revenant sur la possible sortie de Karim Wade que le chef de l’Etat n’écarte pas, l’édile du Ndoucoumane affirme que : «C’est la Constitution qui donne cette prérogative au chef de l’Etat qui peut accorder une grâce à quiconque, sans recueillir son avis».

Quant au dialogue, M, Wilane recommande qu’il se poursuive comme il avait commencé : « Il s’agit pour nous d’avoir un dialogue fructueux et non un marchandage de politiciens. Le Ps a mis en place un groupe de travail qui est à pied d’œuvre, pour faire des propositions concrètes».

Ousmane Demba Kane

Jeudi 9 Juin 2016 - 09:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter