Rapprochement États-Unis-Cuba: le rôle-clé du pape François

Le pape François et le Vatican ont joué un rôle d'intermédiaire essentiel dans le rapprochement historique annoncé le mercredi 17 décembre entre les États-Unis et Cuba : le président des Etats-Unis, Barack Obama, et le leader cubain Raul Castro l'ont remercié personnellement dans leurs discours prononcés après l'annonce d'un début de normalisation des relations entre les deux pays.



Le pape François a exprimé sa “vive satisfaction“ après la “décision historique“ des Etats-Unis et de Cuba de reprendre leurs relations, après plus d’un demi-siècle d’interruption, dans la soirée du 17 décembre 2014. 
 
Dans un communiqué publié après l’annonce simultanée intervenue à Washington et à La Havane, le Saint-Siège a confirmé le rôle crucial du pape qui avait écrit “ces derniers mois“ aux présidents cubain Raúl Castro et américain Barack Obama pour les inviter à “résoudre les questions humanitaires“ en cours et “lancer une nouvelle phase dans leurs rapports“.
 
Le Vatican a en outre assuré avoir accueilli dans cet objectif “en octobre dernier“, dans le plus grand secret, une rencontre entre les autorités américaines et cubaines.


Jeudi 18 Décembre 2014 - 18:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter