Rassemblement: "Y'en a marre" a-t-il gardé sa capacité de nuisance ?



Rassemblement: "Y'en a marre" a-t-il gardé sa capacité de nuisance ?
A travers sa campagne dénommée «Lu eupp tuuru»», Y’en a marre a convoqué un million de Sénégalais ce vendredi après-midi à la Place de la Nation, ex-Obélisque. Né sous le régime du président sortant Wade (janvier 2011), à la suite de coupures d'électricité dues selon ses fondateurs, les rappeurs de Keur Gui et les journalistes Cheikh Fadel Barro et Aliou Sané, à la « gestion gabégique» de l'État, le but de «Y’en a marre» est d'inciter les Sénégalais à voter, à renouveler le personnel politique, à lutter contre la corruption et promouvoir le civisme.

D'avril à août 2011, ils lancent une grande campagne pour convaincre les jeunes à s'inscrire sur les listes électorales afin de participer à l'élection présidentielle sénégalaise de 2012, réclamant sans succès que le gouvernement repousse la date limite d'inscription.
 
Tout au long de l'année 2011, ils organisent des manifestations, « foires aux problèmes » et sit-ins sur la place de l'Obélisque à Dakar. La suite, on la connait. Me Abdoulaye Wade battu en 2012, le président Macky Sall est plébiscité par plus de 65 % des Sénégalais.
 
Cinq (5) ans après l’exercice au pouvoir de ce dernier, la bande à Fadel Barro se dresse «contre Macky et sa dynastie Faye – Sall, le bradage du foncier sénégalais, l’attribution de nos terres aux étrangers, toutes les promesses non tenues,… ».
 
Les «Y’en a marristes» ont-ils cette capacité de nuisance ? Réponse sous peu. Dans tous les cas, les adhésions fusent de partout. Sous la houlette de l’ennemi d’avant 2012, Me Abdoulaye Wade, Secrétaire Général National du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), des leaders de l’opposition a annoncé leur présence à la mythique place.
A suivre. 


Vendredi 7 Avril 2017 - 17:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter