Rassemblement de l’opposition : les journalistes pris pour cible par les policiers



Les journalistes ont passé un sale quart d’heure lors de la marche de l’opposition. En effet, ils étaient automatiquement pris pour cible par les forces de l’ordre alors que la plupart d’entre eux étaient venus avec des signes distinctifs, informant sur leur fonction.

C’est ainsi qu’une camerawoman de Senenews a été atteinte à la tête par une grenade lacrymogène tirée par les forces de l’ordre alors qu’elle était tranquillement en train de filmer le lutteur «Yawou Dial »,  qui s’entretenait avec la presse.

Elle a été finalement consultée et soignée par les agents de la Croix-Rouge qui étaient présent sur les lieux.

Ousmane Demba Kane

Vendredi 14 Octobre 2016 - 22:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter