Rationalisation des logements conventionnés: Macky double les salaires mais gagne 3 milliards



Le décret porte le n°2014-769 du 12 juin 2014 et met fin aux gaspillages des ressources de l’Etat mais double les salaires, les montants des indemnités de logement à allouer aux agents de l’État. Ceci, à la condition de "libérer les villas et résidences prises en location par l'Etat" car  note le décret, à partir du 12 juin, tout agent de l'État qui renonce au logement qui lui a été affecté verra son indemnité doubler dès le mois prochain. Ainsi, en sus du salaire, le personnel classé hors catégorie se retrouve avec un montant mensuel net d'impôts d'1 million F CFA.


La mesure concerne les membres du gouvernement, les Directeurs de cabinet du président de la République, les Secrétaires généraux de la Présidence et du gouvernement notamment mais également le Premier Président de la Cour suprême, les Procureur généraux près la Cour suprême, le Médiateur de la République, le Directeur de cabinet du Premier ministre, le Premier Président de la Cour des comptes, le Président du Conseil de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA), le Président de la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA), entre autres personnalités notamment assure « L’observateur » qui ne manque pas de citer es membres de l’Office National de lutte contre la Fraude et la Corruption (Ofnac), de meêm que les ministres rattachés au cabinet du chef de l'État et les ministres conseillers à la Présidence de la République.

 
Ceci, tandis que les  délégués généraux, le Directeur général du Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Emergent (BOSSE), les Inspecteurs Généraux d'État (IGE), le chef d'État-major particulier du président de la République,…vont désormais percevoir 700 000 F CFA par mois. Mais ils vont perdre quelques privilèges en raison de leur dotation personnelle d’ameublement de dix (10) millions de F CFA. Dotation renouvelable tous les cinq (5) ans. Jusque là, c’était plus de 4.888.000.000 de F CFA pour payer les logements conventionnés. Avec le renoncement des logements, l’Etat ne déboursera que 1.675.000.000 F CFA. 


Jeudi 10 Juillet 2014 - 16:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter