Rattacher la gendarmerie au ministère de l’Intérieur : « Il y a quelque chose qui se cache… » (Ancien ministre)

Il y aurait anguille sous roche dans la volonté d’Abdoulaye Daouda Diallo de rattacher la gendarmerie à son ministère, sert l’ancien ministre de l’Intérieur, Cheikh Sadibou Fall qui parle de « quelque chose qui se cache en vue des prochaines échéances électorales ».



Rattacher la gendarmerie au ministère de l’Intérieur : « Il y a quelque chose qui se cache… » (Ancien ministre)
En effet, avance ce dernier, « l’idée semble légère ». De ce point de vue, « il faudrait que le gouvernement donne les moyens à la police et la gendarmerie à la fois matériels et humains pour faire face. Mais aujourd’hui, ce que demande le ministère de l’Intérieur, ce n’est qu’à l’état de projet, faire en sorte de mettre la gendarmerie et la police sous sa tutelle ». Ceci, alors que, souligne Cheikh Sadibou Fall : «La gendarmerie est mise à la disposition du ministère lors que ce ministère en fait la demande ».

 
Il ne voit pas donc «pourquoi aller formaliser une telle démarche, d’autant plus qu’il peut disposer quand il veut de la gendarmerie en cas de problème de sécurité ». De l’avis de l’ancien ministre de l’Intérieur : «Il a y a quelque chose qui se cache ». Parce que, dit-il sur les ondes de la Rfm, «nous allons vers des échéances électorales et le ministre de l’Intérieur veut non seulement renforcer sa force, son pouvoir mais aussi de disposer de forces de manière qui lui permette de faire face à une ébullition politique qui se profile ».


«Cette idée peut cacher cette intention », renchérit ce dernier qui doute donc de sa pertinence dans le mesure où », répète-il : «Le ministère dispose quand il le veut de forces de la gendarmerie ». Une coordination de la police et de la gendarmerie, qui sera très « difficile », conclut l’ancienne tutelle. Cheikh Sadibou Fall est nommé le 22 avril 2004 ministre de l'Intérieur dans le gouvernement de Macky Sall alors Premier ministre sous Wade. Poste que le ministre ne garde pas longtemps puisque remplacé par Ousmane Ngom, le 2 novembre 2004. 


Vendredi 5 Décembre 2014 - 15:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter