Real-Atlético: Une Finale déjà historique

L’Atlético de Madrid a pris rendez-vous avec son voisin du Real le 24 mai prochain à Lisbonne, pour la première finale entre deux clubs d’une même ville. La première depuis 1974 pour les Colchoneros, qui voudront priver les Merengue de leur Decima.



1. Dans l’histoire des coupes d’Europe, c'est la première fois qu'une seule ville est représentée en finale. L’Atlético et le Real porteront haut les couleurs de Madrid à l’Estadio da Luz dans plus de trois de semaines, ce que Milan ou Londres par exemple n’avaient pas réussi à faire dans le passé.

4. Deux clubs d’un même pays en finale, c'est en revanche déjà arrivé à quatre reprises dans la Ligue des champions moderne. Ce sera même la deuxième année consécutive, après le Bayern de Munich- Borussia Dortmund de 2013. Manchester United et Chelsea s’étaient affrontés en 2008, l’Ac Milan et la Juventus en 2003. La première édition concernée était 100% espagnole, entre le Real de Madrid et Valence en 2000. L’Atlético a déjà connu une finale face à des compatriotes : c’était en Ligue Europa contre l’Athletic bilbao  en 2012.

10. L’enjeu pour l’Atlético sera de décrocher sa première C1, mais aussi d’empêcher le Real de remporter sa dixième coupe aux grandes oreilles. La fameuse Decima. Depuis son neuvième et dernier succès dans la compétition en 2002, le Real n'avait plus joué la moindre finale. Les Merengue s’étaient arrêtés quatre fois en demi-finale.

Une longue attente

40. Les Colchoneros sont pour la deuxième fois en finale de C1. Et leur première n’a pas été récente, elle date de 1974 et une défaite face au Bayern Munich (4-0), soit une disette de 40 ans. Il s’agit d’un record. L’Inter de Milan le détenait jusque-là avec 38 ans, entre 1972 et 2010. C’est José Mourinho qui avait mis fin à la série des Italiens.
3. Si l’Atlético n’a pas été présent à ce niveau depuis très longtemps en C1, le club madrilène reste néanmoins un habitué des finales européennes ces dernières saisons. Les joueurs de Diego Simeone joueront leur troisième en cinq éditions, avec un écart de deux ans à chaque fois. Les Madrilènes ont gagné les deux premières, en C3, en 2010 et 2012.

Fini le pain blanc pour les Anglais

10. Pour la première fois depuis dix ans, les Anglais manqueront à l'appel au mois de mai. Chaque saison, au moins un club de Premier League avait été présent dans une des finales européennes, après les finales Porto- Monaco et Valence- Marseille de 2004.

6. Sur le banc de Porto en cette année 2004, José Mourinho est invaincu lors des finales de Ligue des champions, avec deux sacres. Mais le Portugais ne peut pas en dire autant concernant les demi-finales. Il a été éliminé à ce stade de la compétition pour la sixième fois sur huit par les hommes de Diego Simeone.

0. L’Atlético Madrid n’a pas laissé sa place en finale à Chelsea, et cela est mérité. La meilleure défense de la compétition (six buts encaissés) a réussi à atteindre la dernière marche sans subir la moindre défaite , en 10 rencontres. C’est la septième fois que cela arrive. Manchester United (2008, 2009, 2011), Barcelone (2006), Dortmund (2013) et Arsenal  (2006) l'ont déjà fait.

5. La finale de Lisbonne le 24 mai prochain représentera le cinquième affrontement entre l’Atlético et le Real cette saison, le cinquième derby. Les Merengue ont l’avantage avec deux victoires, lors des deux rencontres de Coupe du Roi remportées (3-0) et (2-0) en février. Les Colchoneros ont remporté la première confrontation en septembre, à Santiago Bernabeu en Liga (1-0). La dernière en date, début mars, s’est soldée par un nul (2-2) à Vicente Calderon.

Eurosport


Jeudi 1 Mai 2014 - 14:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter