Real Madrid - AS Roma : les notes du match

Le Real Madrid l'a emporté 2-0 sur sa pelouse face à l'AS Roma, après avoir battu les Romains à l'aller sur le même score. Les troupes de Zinedine Zidane sont donc, aux côtés de Wolfsburg, la première équipe qualifiée pour les quarts de finale de la Ligue des Champions.



Les intentions de la Roma étaient très claires. Spalletti avait sorti l’artillerie lourde devant, et dès le coup d’envoi, les Romains se sont rués vers l’attaque, eux qui restaient sur 7 victoires de rang en Serie A. Pourtant, c’est bien le Real Madrid qui s’est procuré la première occasion de la partie. Lancé dans la profondeur, Bale a ensuite trouvé Marcelo dans la surface, mais le Brésilien n’a pas pu trouver le cadre (7e). Plus tard, Kroos tentait sa chance de loin, mais Szczęsny captait bien le ballon (9e). La Roma a vite réagit, et Dzeko loupait une énorme occasion, seul face à Navas (14e) ! Les deux équipes s’échangeaient les coups, et Modric essayait lui aussi de vaincre le portier polonais de loin (21e). Salah profitait des largesses défensives du Real et manquait ensuite un nouveau face à face contre Navas (29e), occasion à laquelle Bale répondait avec une frappe surpuissante passée peu au-dessus de la transversale (31e) !

Ronaldo, très actif jusqu’ici, échouait lui sur Szczęsny (34e). Une première période pendant laquelle les deux équipes ont eu des opportunités, mais c’était bel et bien la Roma qui était le plus proche de faire trembler les filets adverses. Privés de certains joueurs cadres Nainggolan ou Rüdiger, les Romains faisaient plus que de tenir tête aux Merengues. Au retour des vestiaires, ces derniers ne semblaient toujours pas à l’abri. Si le gardien romain a du s’employer pour éviter que James ne vienne ouvrir le score (49e), Salah loupait encore une énorme opportunité, pourtant seul dans la surface rivale (50e) ! Ensuite, c’est Florenzi qui sollicitait un Navas décisif (56e) ! Le Costaricien sortait encore une grosse parade, face à Manolas cette fois (57e).

Comme souvent, le salut est venu de Cristiano Ronaldo, et ce alors que le Real Madrid n’était pas au mieux. Fraîchement entré en jeu, Lucas Vazquez a éliminé Lucas Digne et a délivré un bon centre au Portugais, qui a crucifié Szczęsny avec un vrai but de renard des surfaces (64e, 1-0). Effondrés, les Romains semblaient avoir abandonné. Le n°7 du Real Madrid s’est encore illustré, avec une passe décisive cette fois, pour un James Rodriguez brillant à la finition, plaçant le ballon entre les jambes du gardien adverse (68e, 2-0). Les Madrilènes déroulaient. Le Lusitanien était tout près de doubler la mise après un excellent service de Lucas Vazquez (69e). Les troupes de Spalletti ont tout de même tenté de sauver l’honneur, sans succès, à l’image de la reprise de Perotti qui s’est écrasée sur le poteau droit de Navas (88e). Les Madrilènes l’emportent finalement 2-0, 4-0 au cumulé, et les Italiens auront de quoi nourrir des regrets...

L’homme du match : Cristiano Ronaldo (7,5) : le Portugais a mis un peu de temps à entrer dans la rencontre, mais a très vite confirmé ses bonnes prestations récentes. Dans un registre plus axial que d’habitude, il s’est créé plusieurs occasions, et c’est lui qui a donné l’avantage aux Merengues, envoyant un centre de Lucas Vazquez dans le fond des filets à la manière d’un pur n°9. Et il ne s’est pas seulement contenté de marquer, puisqu’il a servi James Rodriguez sur le deuxième but.

Real Madrid :

- Navas (6,5) : le portier merengue a de nouveau rendu une copie plus que propre. S’il n’a pas été énormément sollicité, les attaquants romains n’ayant pas cadré la plupart de leurs occasions, il a été décisif quand il a fallu. On notera aussi quelques bonnes sorties aériennes devant Edin Dzeko. Il n’a toujours pas encaissé de but en Ligue des Champions cette saison !

- Danilo (3) : encore une fois, le latéral brésilien n’a pas vraiment été à son avantage ce soir et a pris l’eau sur presque chaque offensive de la Roma. Son apport sur les phases offensives a été très pauvre. Il avait là l’occasion de prendre une longueur d’avance sur Carvajal, et bien c’est plutôt raté.

- Ramos (5) : il a souvent été mis en difficulté, par Salah notamment, avant de reprendre peu à peu le dessus. Le défenseur espagnol peut d’ailleurs s’estimer heureux du manque d’adresse des attaquants romains en première période, puisqu’il avait beaucoup à se reprocher sur certaines occasions des Italiens.

- Pepe (5,5) : un peu plus solide que son compagnon de charnière centrale, mais loin d’être le mur qu’on a l’habitude de voir. Lui aussi a eu quelques errements qui auraient pu coûter cher aux Madrilènes, avant de se rattraper en seconde période avec quelques interventions décisives.

- Marcelo (6,5) : comme à son habitude, le latéral brésilien a eu un impact offensif énorme et est souvent venu prêter main forte devant. Défensivement, il a parfois été inquiété par un Salah très remuant en première période, mais il a vite resserré les boulons, empêchant les Romains d’exploiter le côté droit de leur attaque pour créer du danger.

- Casemiro (5,5) : le Brésilien s’est mis Zidane dans la poche, lui qui était titularisé pour la 3e fois d’affilée. Sans être mauvais, il n’a pas réédité ses prestations de Levante et du Celta, perdant quelques ballons en essayant de se projeter vers l’avant. Il a cependant bien tenu la route sur les phases défensives. Kovacic (83e) a pris sa place, mais n’a pas eu le temps de montrer grand chose.

- Kroos (6) : libéré de ses labeurs défensives, on a vu une version un peu plus créatrice de l’Allemand ce soir. Et force est de constater que dans un registre moins défensif que d’habitude, l’Allemand est bien plus utile dans la construction du jeu. Un match globalement propre, pendant lequel l’ancien du Bayern n’a perdu que très peu de ballons et a assuré la plupart de ses passes vers l’avant.

- Modric (6,5) : la plupart des actions offensives sont passées par ses pieds. Le Croate a organisé, distribué et planifié les offensives madrilènes et s’est tout simplement promené dans l’entre-jeu. Il a laissé sa place à Jesé (75e). L’Espagnol a été à l’origine de plusieurs situations dangereuses en fin de rencontre.

- James Rodriguez (6) : prestation assez mitigée du Colombien. D’un côté, il n’a été que très peu influent dans l’élaboration du jeu en première période, mais de l’autre, il n’a pas tremblé quant il a fallu plier la rencontre et a été assez présent dans les derniers mètres adverses à partir de là. Quoiqu’il en soit, il marque des points auprès de Zidane et des supporters, surtout si on se penche sur ses derniers matchs qui étaient relativement moyens.

- Bale (5) : il fêtait sa première titularisation après son retour de blessure, et a globalement montré de belles choses sur son côté gauche. Sa vitesse et son accélération lui ont permis de se frayer des chemins dans la défense romaine, mais le Gallois a ensuite souvent loupé son dernier geste. Remplacé par Lucas Vazquez (61e), qui a vite brillé avec une passe décisive pour Cristiano Ronaldo sur le but de l’ouverture du score.

- Cristiano Ronaldo (7,5) : voir ci-dessus.

AS Roma :

- Szczesny (6,5) : vigilant, il s’est montré serein et efficace dans la plupart de ses interventions (21e, 33e, 51e). Le portier des Giallorossi a sauvé les siens jusqu’ à l’ouverture du score de Ronaldo (64e) et le second but de James (68e). Le gardien de la Roma est malheureux sur les deux buts au vu de sa prestation globale.

- Florenzi (5,5) : utile par ses nombreuses montées sur son couloir droit, il a facilité les décalages pour casser les lignes du Real et tenter sa chance (56e) poussant le gardien adverse à s’employer. Il a été aussi efficace défensivement au duel avec Bale notamment.

- Zukanovic (4) : plutôt solide et vigilant face aux velléités des hommes de Zidane. il a sauvé son équipe notamment dans les airs, en étant bien présent dans ses duels. Il est pris de cours face à la vitesse de Ronaldo sur le second but tout comme l’ensemble de sa défense. Averti (76e) pour avoir retenu le bras de James.

- Manolas (4,5) : s’est montré serein en première période pour sa charnière. Il a bien suivi les trajectoires lors des offensives adverses, en les obligeant à s’employer par des tirs lointains jusqu’au premier but de Cristiano Ronaldo. Il est devancé par le Portugais sur l’action. Il s’est montré un peu plus en difficulté en fin de rencontre en dégageant moins proprement le ballon.

- Digne (4,5) : imprécis dans ses centres, il s’est montré plus efficace défensivement en aidant ses coéquipiers dans l’axe. Il est pris de vitesse sur l’occasion de but madrilène au duel avec Vazquez. Il aura finalement peu apporté offensivement pour offrir des solutions à ses partenaires.

- Pjanic (4,5) : a alterné jeu court-jeu long, mais sans véritablement peser offensivement. Remplacé à la (46e) par Vainqueur (4) : qui s’est montré imprécis dans ses contrôles en perdant quelques ballons. Il s’est contenté de jouer simple sans réellement faire la différence.

- Keita (5) : précieux pour ses transmissions précises, il a été utile pour sa capacité à relancer le ballon proprement. L’ancien joueur du FC Barcelone a bien conservé le ballon mais, il a toutefois moins influencé qu’à son habitude à son poste. Remplacé par Maicon(86e).

- El Shaarawy (3,5) : imprécis dans ses transmissions, l’ancien joueur de Monaco a eu du mal à se mettre dans le rythme de la rencontre. Plutôt frileux dans son couloir gauche, il s’est compliqué la tâche lors de ses incursions dans la surface madrilène. Il s’est éteint au fil de la rencontre. Remplacé par Totti (74e).

- Perotti (6) : en difficulté techniquement sur quelques pertes de balles, il s’est rattrapé en combinant dans les petits espaces notamment avec Salah. Il s’est montré utile par son pressing et en dézonant régulièrement. Généreux dans l’effort, il a gratté quelques ballons dans l’entre-jeu et relancé le jeu de la Roma.

- Salah (6,5) : efficace par sa vitesse, ses fulgurances ont dynamité le jeu des Romains. Il a manqué de lucidité dans le dernier geste sur plusieurs contres et manqué de sang froid devant le but de Navas à plusieurs reprises (27e, 49e). Il a certainement été le joueur le plus actif pour son équipe.

- Dzeko (3,5) : maladroit et un peu lent devant le but (14e), l’international bosniaque a été très discret et a très peu pesé sur le front de l’attaque des Romains. Ses partenaires ont eu du mal à le trouver et le solliciter davantage en profondeur.



Mercredi 9 Mars 2016 - 06:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter