Real Madrid : Iker Casillas ou José Mourinho, il n’en restera qu’un

En froid avec José Mourinho, Iker Casillas devrait encore être remplaçant face à Galatasaray (20h45). L’un des deux quittera sans doute le Real Madrid cet été.



Real Madrid : Iker Casillas ou José Mourinho, il n’en restera qu’un

A Madrid, Iker Casillas est un monument. Un monument en péril. Cinq titres de champion d’Espagne, deux Ligues des champions, 143 sélections en équipe d’Espagne s’assoient actuellement sur le banc du Real. Face à Galatasaray, mardi, il ne devrait a priori pas en être autrement, même si la rumeur a couru que Mourinho pouvait lui offrir ce match (presque) sans enjeu en signe d’humiliation. Au point que l’avenir du mythique gardien s’écrit aujourd’hui en pointillés du côté de la Casa Blanca. En 2002, il avait déjà connu un passage difficile avant de revenir en grâce. C’était en finale de la Ligue des champions lorsqu’il avait remplacé Cesar Sanchez  à 25 minutes de la fin. En sortant quatre arrêts de grande classe face au Bayer Leverkusen (2-1), il avait permis au Real de soulever sa neuvième couronne européenne. Cette fois, même s’il devait encore endosser le costume de héros en finale, il devient évident que son futur est surtout lié à celui de José Mourinho tant les relations entre les deux hommes se sont détériorées. La saison prochaine, il ne devrait en rester qu’un.

Officiellement, San Iker est prêt à jouer. Il a reçu le feu vert des médecins du club. Casillas est remis de sa fracture à la main gauche survenue le 23 janvier dernier. Comme face à Levante (5-1), Mourinho l’a retenu dans le groupe. Mais comme face à Levante, il ne devrait pas être titulaire. Pour son malheur, Diego Lopez, arrivé du FC Séville, a parfaitement assuré la relève. En l’absence de Casillas, l’ancien portier de Villarreal  a enchaîné neuf victoires, trois nuls et une seule défaite. Il a surtout été le grand artisan de la victoire du Real face à Manchester United  (1-1, 1-2) en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Sir Alex Ferguson  lui-même avait alors eu des mots assez durs."Casillas n’aurait jamais réussi les parades qu’a fait Diego Lopez, avait alors asséné le manager des Red Devils. Il n’est pas ce type de gardien. Diego Lopez les a sauvés".

"Aujourd’hui, Casillas s’entraîne très bien"

Real Madrid : Iker Casillas ou José Mourinho, il n’en restera qu’un - Football - Ligue des championsPour José Mourinho, les prestations de Diego Lopez justifient à elles seules sa place dans le onze de départ madrilène. "Diego Lopez va être difficile à déloger, a-t-il déjà prévenu. Il a enchaîné 13 très bons matches en 70 jours, Iker aucun. Il est clair que le premier est beaucoup plus en forme que le second". Un argument recevable. Mais le problème est bien plus profond. En conflit avec une partie de son vestiaire (Ramos et Casillas essentiellement), le Special One veut faire de son gardien un exemple. Un peu comme il l’avait fait avec Raul en 2010. On peut être capitaine du Real Madrid et de l’équipe d’Espagne championne du monde et double championne d’Europe et finir remplaçant. La blessure était une aubaine. Avant cela, et avant l’arrivée de Diego Lopez, Casillas  avait déjà été écarté lors des 17e et 18e journées de Liga.

Depuis, les critiques se sont abattues sur Casillas. La plus sévère est venue d’Arrigo Sacchi, directeur sportif du club merengue en 2005. "Iker s’entraîne mal, il s’est toujours mal entraîné", l’a-t-il accusé. Curieusement, les soutiens ne se sont alors pas bousculés. Seuls Higuain et Jorge Valdano, un autre ancien dirigeant du Real, sont montés au créneau. Il a fallu attendre lundi pour que Mourinho sorte de sa réserve. "C’est impossible qu’un joueur qui possède beaucoup de qualités s’entraîne mal mais, si tu te sens trop tranquille et sûr de toi, cela peut être différent", a-t-il laissé entendre, avant de lui tendre la main : "Le passé ne m’intéresse pas. Ce qui m’intéresse, c’est le présent. Aujourd’hui, Casillas s’entraîne bien et même très bien. C’est bien pour moi, pour lui et pour le Real Madrid."

Arsenal  prêt à mettre 20 millions

Malgré tout, la situation n’est pas prête d’évoluer. Entre Casillas et Mourinho, la cohabitation reste compliquée, si ce n’est impossible. L’un des deux devrait donc faire ses valises à la fin de la saison. A priori, le Portugais, courtisé par Chelsea  ou encore le PSG, est le plus proche de la sortie. Mais s’il devait gagner avec la C1 avec le Real, il pourrait bien avoir envie de replonger. Plusieurs clubs se seraient donc déjà placés pour tenter de récupérer le gardien de 31 ans, sous contrat jusqu’en 2017. A en croire le Daily StarArsenal serait particulièrement intéressé. Les Gunners, qui ont également entendu les désirs d’évoluer en Premier League de Victor Valdés, ne sont pas totalement rassurés par Wojciech Szczesny  et seraient prêt à offrir 20 millions pour le Madrilène. Jusque là, le destin d’Iker Casillas est entre les mains de José Mourinho.
Eurosport.fr



Mardi 9 Avril 2013 - 14:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter