Real Madrid: Mourinho s'attaque à Ronaldo, c'est un "monsieur je-sais-tout"

José Mourinho n'a jamais eu la langue dans sa poche et n'épargne personne... Invité à la télévision espagnole, l'ancien coach du Real Madrid, aujourd'hui à Chelsea, a ouvertement critiqué Cristiano Ronaldo, qui ne supporterait aucune remarque à en croire le technicien lusitanien.



Real Madrid: Mourinho s'attaque à Ronaldo, c'est un "monsieur je-sais-tout"
José Mourinho est parti et va prendre ses fonctions à Chelsea, mais a malgré tout pris soin de régler quelques comptes avant de quitter le Real Madrid. Celui qui était l'entraîneur de la Maison Blanche ces trois dernières saisons n'a pas hésité à s'attaquer à son compatriote au cours d'une émission télévisée, Punto Pelota. Le message du "Special One" est clair, le Ballon d'Or 2008 est un "monsieur je-sais-tout".
 
Le célèbre n°7 ne supporterait aucune critique en interne. "Je n'ai eu qu'un problème avec lui, très simple, très basique, qui survenait lorsqu'un entraîneur critique un joueur du point de vue tactique pour améliorer ce qui à mon avis aurait pu être amélioré. Et alors, il ne le prenait pas très bien, peut-être parce qu'il pense qu'il sait tout et que l'entraîneur ne peut pas l'aider à progresser encore", a donc raconté l'ancien guide du FC Porto. Et l'intéressé de s'empresser de rappeler que, sous ses ordres, tout a été fait pour mettre CR7 dans des conditions idéales.
 
"Cristiano a passé trois saisons fantastiques avec moi. Je pense qu'on a mis en place un dispositif tactique fantastique pour lui, dans lequel il a pu exprimer tout son potentiel et en tirer des records et des buts", confirme-t-il. Mourinho n'hésite donc pas, à mots couverts, à faire de Ronaldo un ingrat. Quoi qu'il en soit, l'ancienne star de Manchester United ne devrait pas apprécier cette sortie pour le moins remarquée de son compatriote. S'il devait un jour collaborer, en club ou en sélection nationale, il pourrait y avoir auparavant quelques points de divergence à éclaircir...


avec Football.fr


Mercredi 5 Juin 2013 - 13:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter