Réalisation du Centre de Santé de Ouakam: la SDE débloque 5 millions



Ils sont au total 49 partenaires qui ont participé à la réalisation du Centre de Santé de Ouakam, dont le coût est estimé à plus de 420 millions de F CFA selon les initiateurs de ce projet. La Sénégalaise Des Eaux (SDE), l’un des partenaires, a procédé aujourd’hui à la remise d’un chèque de 5 000 000 F CFA, en guise de participation, de contribution, aux travaux de ce poste de Santé.
 
«On est venu ici au nom de la SDE, de tous les travailleurs et du Conseil d’Administration, remettre ce chèque en guise de participation, de contribution de la SDE aux travaux de cette maternité lancés par les éléments français basés au Sénégal», déclare le Directeur général de la SDE.

 Pour Abdoul Ball, «la SDE est connue bien entendu pour son activité de distribution d’eau mais en tant que société citoyenne, c’est normal qu’ (elle s’engage) dans ce genre d’opération d’intérêt public et qui vise le bien-être des populations, la santé des mères, des enfants, de tous les Sénégalais, en général».
 Le Capitaine Hervé Gode des éléments Français au Sénégal, ne cache pas sa fierté. « C’est le premier établissement de santé au Sénégal qui va être dédié à la mère et à l’enfant... On est fier d’avoir créé ce projet», se réjouit-il.

Avant de poursuivre : «Cette initiative des militaires français au Sénégal a été réalisé en partenariat avec la SDE qui a rejoint le groupe dans la réalisation de ce projet énorme».

 Sur les différents dispositifs matériels prévus dans ce centre, le Capitaine Gode indique que «dans chaque chambre, il y a une télé, avec douche, toilette, lavabo,… ». Une école de formation, une bibliothèque médicale, une salle informatique dans laquelle les élèves pourront faire des recherches, un cabinet multi spécialités, sont aussi prévus dans la mesure où explique-t-il, «il y a des spécialistes bénévoles, des sociopathes, des dermatologues, entres autres, qui ont décidé de venir travailler bénévolement ».

Poursuivant, il annonce «une maternité avec deux (2) blocs opératoires pour les césariennes, deux (2) salles de travail, quatre (4) autres chambres d’une capacité de quatorze (14) lits, un service pédiatrique à l’étage avec un bureau pour un gynécologue, un bureau pour un pédiatre, deux (2) salles de surveillance pour les enfants, pour soigner les enfants (crise de paludisme, asthme)».

«Nous avons équipé l’intégralité de l’établissement en air et en oxygène. (Il y aura) également une salle de réanimation néonatale. Le but, c’est de pouvoir sauver des vies, la maman ou le bébé ou les deux. En pensant aussi aux handicapés et en innovant avec une école de formation», précise le capitaine.

Le démarrage des formations prévu au mois de novembre, ce dernier liste «toutes les différentes spécialités qu’on peut trouver à l’intérieur d’un établissement de santé : l’hygiène de bloc à la gynécologie, comment se servir des appareils d’échographie (avec) trois (3) appareils».

«Le matériel médical arrive de France. Il y a une ONG qui s’appelle Horizon Sahel. Le deuxième container arrivera la semaine prochaine. Et, la semaine  prochaine, le Président Macky Sall viendra inaugurer ce centre de Santé».  




Jeudi 22 Juin 2017 - 23:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter