Rebeuss : «L’Etat ne doit leur faire subir aucune sanction» ; Seydi Gassama

L’Etat n’a pas le droit de faire subir aux pensionnaires de Rebeuss, à l’origine de la mutinerie, aucune sanction. C’est l’avis de Seydi Gassama, président d’Amnesty international, section Sénégal. car, selon lui, c’est l’Etat qui est le responsable de cette situation.



«On a laissé les conditions de détentions se dégrader par un surpeuplement de la prison. Depuis au moins un mois, la tension prévalait à Rebeuss. Et cette tension ne cessait de monter crescendo. Les autorités de ce pays, à tous les niveaux, n’ont jamais pu donner aux détenus les assurances qui pouvaient les calmer», a d’ores et déjà déclaré Seydi Gassama en marge de la réunion du Conseil d’administration régionale d’Amnesty international qui se tient à Dakar.

Poursuivant, M. Gassama soutient que cette action des détenus a été entreprise «en désespoir de cause ». Avant d’avertir : «ils n’encourent aucune sanction du point de vue morale. L’Etat du Sénégal ne doit leur faire subir aucune sanction».

Et de conclure : «Ce qui est arrivé est arrivé, il y a eu un décès et plus de 41 blessés de part et d’autres, il nous faut maintenant l’ouverture d’une enquête  pour voir où est-ce que des négligences ont eu lieu ? Et comment faire pour corriger la situation actuelle de Rebeuss ? »

Ousmane Demba Kane

Mercredi 21 Septembre 2016 - 14:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter