Rebeuss – Serigne Bassirou Gueye échange avec les détenus: Vers une tenue mensuelle des Chambres criminelles

Suite et pas fin de la mutinerie sanglante de mardi dernier à Rebeuss. Quatre (4) jours après les malheureux événements, le Procureur de la République a investi les lieux pour s’enquérir de la situation et échanger avec les détenus. Les revendications de ces derniers, tournant autour des longues détentions, Serigne Bassirou Gueye fait état d’un projet de loi qui sera incessamment voté pour la tenue mensuelle des chambres criminelles. L’enquête de la mutinerie a été confiée à DIC (Division des Investigations Criminelles).



Rebeuss – Serigne Bassirou Gueye échange avec les détenus: Vers une tenue mensuelle des Chambres criminelles
Les détenus de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss qui réclamaient sa présence, ont eu gain de cause. Le Procureur de la République était hier à Rebeuss, en compagnie du Doyen des Juges d’Instruction (DJI).
 
Durant deux (2) tours d’horloge, ils ont échangé avec les détenus et les délégués des chambres ont égrené leur chapelet de doléances.
 
Leur mouvement d’humeur enclenché il y a plus d’une semaine, les prisonniers protestent contre les longues et mauvaises conditions de détention, entre autres.
 
Sur ce point, le maître des poursuites leur a indiqué qu’il y a «un projet de loi en cours, pour la tenue des chambres criminelles, chaque mois, avec presque une quarantaine de dossiers qui seront enrôlés et environ cent (100) personnes qui seront jugées».

Le hic, c’est que présentement les vacances judiciaires sont en cours avec un effectif restreint. Mais, dès la rentrée, les sessions mensuelles pourront reprendre», promet-il.

Autre annonce faite par le Procureur de la République, c’est que l’enquête sur la mutinerie a été confiée à la DIC. Et «à l’heure actuelle, on en est pas aux poursuites». 


Samedi 24 Septembre 2016 - 09:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter