Rebeuss: leur santé incompatible avec le milieu carcéral, l'ASRED demande la liberté provisoire pour 7 détenus



L’Association pour le soutien et la réinsertion des détenus (ASRED) porte à la connaissance des populations que les détenus internés au Pavillon spécial, suite à la mutinerie de Rebeuss, qui avaient entamé une grève de la faim depuis le mercredi 02 novembre 2016, ont décidé de surseoir à leur mouvement d’humeur. Ceci, suite à une visite du Procureur de la République, ce vendredi après-midi. 

Serigne Bassirou Guèye a effectué «le déplacement pour s’enquérir de la situation alarmante qui prévaut au Pavillon spécial. Après un entretien à huis clos, le procureur a répertorié le cas de chacun des détenus blessés internés au Pavillon spécial, avant de promettre de donner suite aux doléances des sept (7) détenus qui souffrent toujours les séquelles de la mutinerie », note le communiqué parvenu à Pressafrik.com. 

L’ASRED demande la libération provisoire pour des raisons humanitaires, «au bénéfice des sept (7) blessés de la mutinerie de Rebeuss car leurs dossiers médicaux indiquent que leur état de santé est incompatible avec le milieu carcéral». 

Forts de ce fait, Ibrahima Sall et Cie invitent «les juges d’instruction en charge de leur dossier à faire preuve de clémence à leur égard, comme ce fut le cas pour Karim Wade et autres. Il s’agit notamment de Amadou DIOP alias Ndiol (Mandat de dépôt le 12/11 /2015), Abou WADE (06 Mai 2014), Amdy Moustapha (13 Mai 201)5, Cheikh DIOP (25/07/2016), Pape Matar DIOP (18/ 05/2016), le mineur Saliou GUEYE (13/07/2016), Famara SANGHARE (04/05/2016)». 

L’ASRED adresse ses remerciements à Première Dame, Mariéme Faye SALL, pour l’aide en nature apportée à l’ensemble des détenus internés au Pavillon spécial, le Samedi 05 novembre 2016n dans l’après Midi. Des dons composés de riz, ventilos, savon, habits et divers.  

Enfin, l’ASRED informe que les familles des mutilés prévoient d’entamer une grève de la faim, si les promesses les autorités judiciaires vis-à-vis des blessés de la mutinerie ne sont pas tenues.


Dimanche 6 Novembre 2016 - 18:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter