Rebondissement dans l’affaire Aïda Diongue : Mbackiou Faye se dit propriétaire d’un coffre 115, la Section de Recherches à l’attaque



Rebondissement dans l’affaire Aïda Diongue : Mbackiou Faye se dit propriétaire d’un coffre 115, la Section de Recherches à l’attaque
Le Procureur de la République désavoué dans l’affaire Aïda Diongue. L’un des coffres de la CBAO-Attajari issu de la perquisition des limiers de la Section de Recherches (SR) de la gendarmerie, n’appartiendrait pas à la détenue du Camp pénal. Mbackiou Faye, homme d’affaires et proche du défunt régime Wade s’est présenté devant les gendarmes de la SR. Ce, pour déclarer être le propriétaire du compte 115 perquisitionné et saisi. Le hic, soulèvent les limiers, le contrat relatif à la location dudit coffre est au nom de la femme d’affaire et responsable politique du Parti Démocratique Sénégalais (PDS).
AbdelKarim Raghni, le directeur général de la CBAO-Attijari s’enfonce.

Après la perquisition de la SR de la dite banque où Cheikh Sarr et ses hommes qui ont découvert selon le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guey,e 47, 675 milliards de F FCA dans les comptes d’Aïda Diongue, un ancien proche du pouvoir et homme d’affaire Mbackiou Faye s’est présenté devant les gendarmes de la SR de Dakar pour déclarer que être le proprétaire du coffre 115 perquisitionné et saisi par les enquêteurs lors de leurs troisième descente à CBAO-Attijari. Des propos que l’homme d’affaires  a maintenus sur procès verbal. Mais les gendarmes lui ont fait comprendre, livre le journal « Libération », que le contrat dont-ils disposent et relatif à ce coffre est établis au nom d’Aïda Diongue.

Ce qui fait selon la source que la convocation par les gendarmes aux fins d’auditions du directeur général de la CBAO-Attijari est imminente. Déjà, Six hauts cadres de la banque ont été auditionnés. Toutefois, profitant de l’occasion de la cérémonie de présentation du bilan 2013 de la Banque qu’il dirige, Abdelkarim Raghni n’avait pas manqué de préciser au Procureur de la République que la location des coffres-forts, « c’est comme louer un appartement ou une voiture », ils ne peuvent pas savoir la destination encore moins l’utilisation.

Dié BA

Samedi 25 Janvier 2014 - 11:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter