Rebondissement dans l'affaire Amadou Kane Diallo: le réquisitoire suplplétif du Procureur

Le malheureux candidat à la candidature du Parti Démocratique Sénégalaise (PDS) à la prochaine présidentielle, n'est pas encore sorti de l'auberge. C'est le moins que l'on puisse dire. Ce dernier ayant bénéficié de la liberté provisoire, le Procureur de la République a décidé de produire un réquisitoire supplétif. Du coup, le Doyen des Juges d'Instruction (DJI) va rouvrir le dossier de l'ancien Directeur général du Conseil Sénégalais des Chargeurs (COSEC).



C’est ce qu’on peut appeler un rebondissement. Le dossier d’Amadou Kane Diallo est en effet loin de connaitre son épilogue. Il ressort que le Procureur de la République a rendu au DJI, un réquisitoire supplétif dans le cadre de l’affaire. Un réquisitoire d’autant plus surprenant de Serigne Bassirou Gueye que le juge Mahawa Sémou Diouf avait bouclé son instruction. Le dossier a d’ailleurs été transmis au Procureur pour règlement. Certaines sources de « l’As » renseignent que les conclusions de l’expert-comptable, Aziz Dieye ont quelque chose à voir avec ce réquisitoire.


Dans le cadre d’une expertise judiciaire de la gestion d’Amadou Kane Diallo, le cabinet a conclu qu’aucun préjudice n’a été subi par l’Etat du Sénégal, blanchissant totalement le Directeur général de la COSEC. Il revient que c’est ce rapport qui est à l’origine du rebondissement. Serigne Bassirou Gueye aurait l’intention de demander une contre-expertise. Rappeler que le responsable libéral bénéficie d’une liberté provisoire depuis août 2012. L’ancien maire de Ndiouma été arrêté en juin 2012. 


Jeudi 21 Mai 2015 - 09:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter