Rebondissement dans l'affaire Bassirou Faye: le DJI décidé à arrêter le vrai meurtrier

Grande évolution dans l'enquête sur le meurtre de l'étudiant tué le 14 août dernier dans des affrontements entre forces de l'ordre et pensionnaires de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD). Enquêtant sur deux (2) procédures, le Doyen des Juges d'Instruction (DJI) a décidé de faire d'une pierre deux coups. Mahawa Sémou Diouf entend arrêter le vrai coupable.



Dans le cadre de l'affaire Bassirou Faye, le DJI Mahawa Sémou Diouf jusque là sur deux procédures impliquant deux présumés meurtriers dont Tombong Wally, fait un pas de plus. Décidé à aller jusqu'au bout de l'affaire. Position confirmée par ces derniers actes. Ainsi, après avoir accepté la plainte avec constitution de partie civile déposée par le conseil de la famille de Tombong Wally, Mahawa Sémou Diouf a par ailleurs décidé de faire d'une pierre deux coups en réduisant les champs de recherches au strict minimum à travers une seule procédure. 


Sur cette affaire qui tient haleine presque toute la République, une procédure présentait Tombong Wally comme "le bon suspect", selon les propres termes du Procureur et une autre concernant le même policier Tombong Wally dont la famille a déposé la plainte. Mais qui vise cette fois-ci une personne non encore identifiée. 

"C'est un fait décisif et important pour l'issue de cette enquête judiciaire", se réjouit Me Assane Dioma Ndiaye, avocat de la partie civile. "Voilà un dossier dans lequel, pour la première fois, la défense et la partie civile s'entendent sur un objectif commun, à savoir l'arrestation du meurtrier de Bassirou Faye", sert Me Bamba Cissé  de la défense dans "l'Observateur". 


Vendredi 26 Décembre 2014 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter