Recensement général des entreprises : «La RGE est une composante majeure du PSE», Ababacar Sadikh Bèye DG de l’ANSD

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) procède aujourd’hui au lancement officiel de la présentation des résultats de la phase cartographique du recensement général des entreprises du Sénégal. Ce recensement des entreprises est le premier du genre organisé par le Sénégal. Une cérémonie officielle accueillie par le Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD) et présidée par le chef de l’Etat Macky Sall, accompagné de son Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne et du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou BA.



Recensement général des entreprises : «La RGE est une composante majeure du PSE», Ababacar Sadikh Bèye DG de l’ANSD
Ce recensement vise surtout  à refaire la cartographie des entreprises du Sénégal dont le dernier recensement date de 1999. L’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a lancé le recensement général des entreprises (RGE) du Sénégal. L’objectif recherché est d’amélioré le système d’information existant sur les statistiques d’entreprises afin de fournir aux acteurs socio-économiques des informations plus actuelles et de meilleure qualité  sur  les performances du tissu économique.

Taille rééelle de notre secteur privé donnée fiable de notre économie.
A ce jour, seul 71% des unités, 71% des entreprises unités économiques cartographiées et qui  se situent entre les régions de Dakar, Thiès et Diourbel. Ababacar Sadikh Bèye n'a pas manqué de soulever  des obstacles que rencontrent les recenseurs mais ce sont des réticences, c'est pourquoi il appelle  tous  les acteurs de notre économie à fournir toutes les données ainsi que les informations qui leur seront utiles.
 

Entrepris par l’ANSD, ce recensement entre dans le cadre de la rénovation des comptes nationaux L’objectif recherché est d’améliorer le système d’information existant sur les statistiques d’entreprises afin de fournir aux acteurs socio-économiques des informations plus actuelles et de meilleure qualité  sur  les performances du tissu économique. Ce recensement est axé  sur trois (3) volets : les entreprises non agricoles, les ménages et unités de production informelle (UPI) et enfin celle des entreprises agricoles.

L’enquête va permettre aux comptables nationaux de mieux asseoir les bases d’estimation du Pib avec des coefficients techniques plus actuels, ensuite une meilleure estimation du secteur informel dans le Pib. Concernant le volet agricole va permettre de réévaluer la taille du secteur primaire dans l’économie pour une meilleure orientation des politiques sectorielles.  
 

Khadim FALL

Mercredi 3 Août 2016 - 11:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter