Redressement de Sénégal Airlines : L’Etat rompt avec les actionnaires fictifs

Le gouvernement du Sénégal est décidé à sortir de la compagnie nationale Sénégal Airlines de l’agonie dans laquelle la gestion de l’ancien régime l’a menée. Pour éviter la mort financière à la compagnie nationale, l’Etat décide de couper les ponts avec des actionnaires fictifs à la manœuvre de l’ancien ministre des transports Karim Wade.



Redressement de Sénégal Airlines : L’Etat rompt avec les actionnaires fictifs
Le nouveau régime vient à la rescousse pour sauver Sénégal Airlines d’un crash qui le menace depuis un certain temps. En effet, lors du Conseil des ministres, des autorités politiques se sont imprégnées pour déjouer l’atterrissage forcé et brutal de la compagnie aérienne. Après avoir entrepris des démarches pour sa recapitalisation, malgré un déficit de fonctionnement qui s’élève à 25 milliards de FCFA, l’Etat prend la décision d’en finir avec des actionnaires fictifs.
 
Ces actionnaires imaginaires qui ont participé au freinage des ardeurs des actionnaires sérieux qui avaient à cœur de développer la compagnie avaient été maintenus par l’ancien patron du ministère des transports aériens, Karim Wade, nous indique le journal « Le quotidien ».
 
L’industriel  et propriétaire de l’une des cimenteries de ce pays, Latfallah Layousse a postulé pour être désormais l’un des actionnaires. Avec l’intention d’acquérir 51% du capital, il envisage de détenir la majorité absolue.


Lundi 7 Mai 2012 - 11:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter